Rythmes scolaires : l’école Jean Jaurès d’Hellemmes opte pour la classe le mercredi

Alors que de nombreuses écoles de l’Hexagone sont passées à la semaine de 4 jours, l’école Jean Jaurès à Hellemmes a quant à elle remplacé la demi journée du samedi par celle du mercredi. Suivant le pas de six autres écoles de la circonscription de Lille, cette formule porte-t-elle ses fruits ?

Cela fait bientôt 5 mois que les élèves de maternelle et de primaire de l’école Jean Jaurès à Hellemmes se lèvent le mercredi matin pour aller en classe. Initié par l’Association des Parents d’Elèves des écoles Jean Jaurès et Salengro, ce changement du samedi pour le mercredi était dans les têtes depuis quelques temps.  « En mai dernier, le questionnaire réalisé auprès des parents d’élèves montrait que 77% d’entre eux étaient favorables à une expérimentation », explique Sandrine Cocquet, présidente de l’association. Ce changement d’emploi du temps viendrait modifier divers aspects essentiels à la vie de l’enfant et au quotidien des parents. « Aujourd’hui, la composition de la famille est différente et l’apprentissage aussi. Le samedi engendrait une coupure des liens familiaux », avance Mme Cocquet, ajoutant que la demi journée du samedi « ne permettait pas d’avoir un week-end plein pour les enfants ». La classe du mercredi permet également d’éviter à certains enfants de rester toute la semaine à l’école : « Un couple travaillant de 8h à 18h30 ne peut pas venir récupérer son enfant le mercredi. Certains passent donc près de 54 heures à l’école avec les activités périscolaires », déplore-t-elle.

« On gagne 3 heures de classe car tout le monde est là »

Du côté des instituteurs, le changement s’est rapidement fait ressentir. «  Les enfants sont plus fatigués et énervés », explique un instituteur en CP, «  le mercredi  leur permettait de se reposer ». Malgré cela, le nouveau format renforce le taux de présence des élèves en classe. « Il y avait beaucoup d’absentéisme le samedi matin, précise le corps enseignant. Avec le mercredi matin, c’est une vraie matinée d’apprentissage qui est permise ». Un point qu’une professeure de CM2, confirme : « On gagne 3 heures de classe car tout le monde est là », avance-t-elle.
Avec un ressenti pour l’instant positif du corps enseignant et des parents, le changement du samedi pour le mercredi semble être une formule gagnante. Toutefois, il faut « prendre du temps et assez de recul » avant d’avoir un avis définitif.

Théo Palud