Le « manger sain », phénomène en ébullition ?

Depuis quelques années, manger équilibré est devenu un véritable phénomène de société : produits, régimes, restauration… Les Français n’ont jamais semblé aussi soucieux de leur alimentation. Des préoccupations qui vont de pair avec l’augmentation de la malbouffe ! Décryptage.

Manger équilibré, manger sain. Voilà un challenge de longue date pour notre santé. Il faut dire que depuis près de 15 ans, le gouvernement tente tant bien que mal de nous avertir sur les dangers du grignotage, et du trop-plein de sucre, de gras ou de sel dans certains aliments via plusieurs spots publicitaires. « Manger 5 fruits et légumes par jour », « Pour votre santé, ne mangez pas trop gras, trop sucré, trop salé », ou encore le fameux « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » constituent ainsi des messages subliminaux que les Français entendent ou lisent quotidiennement.

Fotolia_115196294_Subscription_Monthly_XL-min-620x332.jpg
Crédit : Natura Bio

Mais ces petits conseils chargés de bonnes intentions sont-ils réellement respectés par la population ? Caroline, 43 ans, affirme faire des efforts concrets pour ses enfants de 7 et 12 ans : « Pour la santé de mes enfants, et même pour la mienne, j’essaye vraiment de cuisiner des choses variés, tout en respectant ces « règles alimentaires ». Je fais souvent un planning des repas de la semaine pour mettre au point des menus équilibrés. Ça prend un petit peu de temps d’y réfléchir avant de faire mes courses, mais la santé, c’est important ! »

Temps, budget et grignotage

Et Caroline ne pense pas si bien dire. Selon une récente étude publiée dans le Parisien, les Français seraient de plus en plus nombreux à grignoter entre les repas. 35% affirment ainsi manger entre les repas. Une statistique en constante augmentation qui pointe en partie du doigt les étudiants. Sur le campus de l’Université Catholique de Lille, les avis divergent : « J’avoue que manger sain n’est pas la spécialité des étudiants ! » confirme Louis, 21 ans, « Avec notre emploi du temps et notre petit budget, on est une majorité à ne pas suivre à la lettre les recommandations des médecins ! Très souvent je me tourne vers des plats industriels à réchauffer. Ce n’est pas très bon, mais au moins c’est rapide. » Morgane, 21 ans, se dit concernée par le manger sain mais souligne aussi quelques difficultés : « Je pense que tout le monde est sensible au fait de manger équilibré. J’essaye d’acheter des bons produits ou de déjeuner dans des établissements qui promulguent le manger sain. Mais parfois ça coûte. » Pour Emma, 19 ans, c’est une autre histoire. Vegan depuis un peu plus de neuf mois, elle défend un « manger sain » sans viande : « C’était par choix, et malgré ce qu’on peut penser, j’arrive très bien à m’alimenter avec mon petit budget » assure-t-elle.

Mais qu’en pensent les experts en alimentation ? Pour Charlotte, diététicienne à Lille, manger équilibré est un combat perpétuel : « Manger sain, c’est manger équilibré tous les jours. Depuis quelques années je reçois des patients de plus en plus sensibles à cette notion. » Et pour cette experte en nutrition, la raison est toute trouvée : « Je pense que ce « phénomène » est surtout dû à l’augmentation de l’obésité en France… La multiplication des établissements qui favorisent la « fast food » et les « snacks », démocratisent le grignotage et favorisent la prise de poids. Avant de parler de « tendance » du manger sain, je pense que c’est surtout un désir collectif de vaincre la malbouffe. » Une chose est sûre, manger sainement n’a jamais été un combat aussi ardu !

​Juliette P. et Julia G.