Une bombe de la Seconde guerre mondiale retrouvée, un quartier d’Hellemmes évacué !

Le 23 septembre dernier, une bombe de 250 kg a été découverte sur le site du technicentre SNCF à Hellemmes (Lille). Le déminage sera effectué le dimanche 7 octobre entre 9h00 et 16h00. Des milliers d’habitants seront évacués et deux centres d’accueil seront mis en place.

« Une bombe américaine de 250 kg qui visait un site industriel » a déclaré Franck Gherbi, le maire de Hellemmes à propos de l’engin explosif retrouvé sur le chantier du technicentre de la SNCF.

Suite à la découverte de cet obus, la journée du dimanche 7 octobre va être particulière pour les habitants de Hellemmes.

Dès 6h30, les forces de l’ordre assureront le contrôle de l’évacuation. Dès 9h00, le périmètre de sécurité sera fermé jusque la fin de l’opération de déminage.

Il y aura une évacuation totale pour la population vivant dans un périmètre de 400 mètres autour du technicentre. Vingt-sept rues sont concernées par cette évacuation. Au total, 1 200 foyers devront quitter leurs habitations. Les habitants de Hellemmes ont également eu pour ordre de garder leurs portes et leurs volets fermés pour des raisons de sécurité.

« La réglementation relative aux normes pyrotechniques impose une évacuation totale de la population dans un périmètre de sécurité d’un rayon de 400 mètres autour de la bombe. Tous les habitants résidant ou travaillant dans ce périmètre de sécurité autour de la bombe devront impérativement évacuer la zone de risque. »

La préfecture du Nord

Évacuation : Comment cela va se passer

La commune a prévu de mettre en place deux centres d’accueil ouvert par la mairie d’Hellemmes : à l’Espace des Acacias situé place Hentges et au Centre Départemental de Gestion situé ZI du Hellu, 1 rue Lavoisier à Hellemmes. Pour les personnes ne pouvant pas se déplacer, des navettes seront à disposition entre 7h00 et 9h00. Une première navette ira Place Seguin pour emmèner les habitants vers le centre d’accueil de l’Espace des Acacias et une autre navette qui partira de Boulevard de l’Epine face à l’école  Rostand pour amener les habitants au Centre Départemental de Gestion. Les personnes âgées ne pouvant pas rejoindre les navettes ou les centres d’accueil, devront se signaler aux forces de l’ordre pour être prises en charge.

photohellemestechnicentrebombe-thierrythorelVDN
La bombe se situe au technicentre SNCF à Hellemmes. Le chantier est interdit. ©Thierry Thorel / La Voix du Nord

Il est conseillé de se munir de tout ce qui est indispensable lors du temps d’attente (médicaments, papiers…). Aucun retour ne sera possible entre 9h00 et la fin de l’intervention. Des règles sont à respecter comme ne pas toucher la munition, marquer ou baliser l’endroit pour faciliter sa localisation par les services de déminages, prévenir le commissariat de police ou la gendarmerie en cas de munition trouvée dans un site fréquenté et prévenir la mairie de la commune concernée ou la préfecture.

Il n’y aura pas de TER circulant sur la ligne Lille-Baisieux-Tournai, ce jour-là. Mais, des bus prendront le relais.

Une campagne de communication a été lancée le 24 septembre dernier afin de prévenir tous les habitants. Un numéro a même été mis en place pour répondre aux questions des habitants (03 20 41 82 90).

Le communiqué de presse pour plus d’informations : Déminage Hellemmes

 

Voici les rues concernées par l’évacuation du périmètre de sécurité :

– rue Bobillot (Cité Duquesne incluse),

– chemin Napoléon (de bd de Lezennes à 1 rue Bobillot),

– boulevard de l’Epine (du carrefour Ployard/Bvd Epine jusqu’au 88 boulevard de l’Epine)

– impasse des Aubépines,

– impasse des rosiers,

– rue de la ville de Naumburg,

– impasse des acacias,

– impasse des buissons,

– impasse des églantiers,

– impasse des Houx,

– impasse des Chardons,

– impasse des rameaux inclus,

– rue de l’Innovation (du carrefour Innovation/plateau Jenner jusqu’à la rue Ferdinand Mathias),

– rue Ferdinand Mathias (du carrefour F Mathias/rue des écoles (n°146 rue Ferdinand Mathias incluse) au carrefour

Ferdinand Mathias/Vanderstraeten et du carrefour rue Voltaire à Place Marc Seguin (Résidences Jardins secrets

incluses)),

– rue Salembier (Résidence Jardins Secrets),

– rue des Ateliers SNCF (Cité Pollet incluse),

– allée Gaston Debondue,

– rue Parc Bocquet (de ruelle St Sauveur à rue Jaurès),

– rue Marceau,

– rue Jean Jaures ( du n°9 inclus à rue Ferdinand Mathias),

– chemin Bécu (de rue Basselart à rue Jean Jaurès),

– rue Basselart (n°28 jusqu’au carrefour Bécu/Basselart + n°1, 2 et 3 rue Basselart inclus ),

– rue Marceau, du carrefour Marceau/ Ferdinand Mathias à carrefour Bert/Marceau (31 rue Bert inclus),

– place Marc Seguin (de rue Bara à rue Ferdinand Mathias),

– rue Bert (du 31 rue Marceau inclus à la rue Ferdinand Mathias),

– rue Turgot (de rue Marceau à rue Ferdinand Mathias),

– allée Condorcet.

 

Valentin Delepaul