EDENSZERO : effort quasi nul !

Depuis le 10 octobre, le nouveau manga d’Hiro Mashima : Edens Zero est disponible en France. Une nouvelle création qui tend davantage vers la répétition que le renouvellement. 

Très attendu, le créateur de la série à succès Fairy Tail revient en France, avec Edens Zero. Déjà dans les plus gros lancements avec 100 000 exemplaires vendus, la rédaction a décidé de vous présenter le premier tome : Dans le ciel de Sakura, de cette nouvelle fiction nippone.

Le premier chapitre de cette nouvelle œuvre de Hiro Mashima nous plonge cette fois-ci, dans un univers digne de science-fiction. Shiki, est un jeune garçon vivant sur l’île de Granbell, dont le célèbre parc d’attractions est uniquement peuplé de robots. Rêvant d’autres horizons, son destin bascule lorsqu’il rencontre Rebecca, jeune B-Cubeuse cherchant des vues pour sa chaîne et de Happy, son chat bleu.

Juste du fan service

Comme à son habitude, Hiro Mashima multiplie de manière excessive,  les clins d’œil vers ses œuvres précédentes comme Rave ou  Fairy Tail. Par exemple, on retrouve le célèbre chat bleu sarcastique : Happy (Fairy Tail) ou encore le petit être pâle aux allures de bonhomme de neige : Plue (Rave). Le design des personnages centraux (Shiki et Rebecca) n’est pas non plus sans rappeler Natsu et Lucy (Fairy Tail), qui fait également une petite apparition. Certains dialogues font référence à la guilde de Fairy Tail. Cette même guilde qui semble avoir inspiré celle de ce nouveau shōnen*. En d’autres mots, les aficionados du style Hiro Mashima y trouveront leur compte tandis que les lecteurs de mangas en quête de nouveauté, seront vite déçus. Mention spéciale au personnage d’Erzy, une inspiration réchauffée de celui d’Erza (Fairy Tail) mêlée au look du plus grand corsaire de l’espace des années 1980 : Albator.

Incessante force de l’amitié

Méchant
Une bulle qui en dit long sur les pensées niaises de Shiki dans ce tome 1. /  Photo d’un extrait d’Edens Zero ©Charlie Creteur

Sur le papier, l’idée de mettre en avant une trame narrative sous fond d’exploration spatiale paraissait cohérente. D’autant plus que certaines planètes s’inspirent de l’avancée technologique de notre réalité. En effet, les B-Cubeurs de Blue Garden vivant des vues de leurs vidéos, ne sont pas sans rappeler un célèbre hébergeur de vidéos en ligne, que l’on utilise fréquemment. Les pouvoirs de Shiki sont également intéressants, lui qui peut manipuler la pesanteur avec l’Ether Gear de Pesanteur. Tout perd son sens, au moment où Rebecca tente d’expliquer la différence entre le bien et le mal à son nouvel ami. Une pensée très niaise alertant sur le fait que dans le monde, il existe des « méchants » et des « gentils ». La raison des envies de voyage de Shiki l’est tout autant : se faire des amis. Une pensée récurrente des livres de Hiro Mashima, où les héros règlent leurs problèmes par la force de l’amitié.

Note de la rédaction : 4/10

Edens Zero est le nouveau gros projet de Mashima après Fairy Tail, terminé en juin dernier, en France. La dernière saison de « FT » en animé a démarré le 7 octobre au Japon, comme le montre le teaser ci-dessous.

* destiné à un public adolescent et masculin. Il insuffle des valeurs telles que le dépassement de soi, l’amitié, la justice et la bravoure.

Prix : 7€ environ.

Charlie Creteur