Le salon de l’Automobile s’est invité à Lille le week-end dernier

Le week-end dernier, plus de 20 exposants étaient présent aux Halles de la Filature pour le 1er salon de l’automobile à Lille. Le tout avec comme thème : l’électrique.

20 exposants, 3 halls, des dizaines de modèles : voici le programme de cette grande première dans la métropole Lilloise. Accessible gratuitement, ce salon avait pour but de promouvoir les nouveaux modèles mais offrait aussi la possibilité d’essayer les bolides. « C’est une bonne opportunité pour les potentiel futurs clients de pouvoir tester le modèle qu’ils souhaitent. C’est un vrai plus pour nous » admet le représentant de la marque Renault.

43652055_625985577799523_1056247769368363008_n
@quentinmaster

Des SUV pour toute la famille

Si le salon était ouvert pour tous, c’est parce que le cible était la famille. La majorité des modèles exposés étaient des SUV. Ce qui n’est pas anodin puisque l’an passé a eu lieu le salon du SUV aux Halles de la filature. C’est le cas par exemple de la Nissan LEAF. Cette berline familiale est 100% électrique. A noter malgré tout l’autonomie de 378 kilomètres. Pour les plus connaisseurs, la puissance est quant à elle de 150 ch. Mais la grande surprise vient des nouveautés. Puisque nous voyons l’apparition de la « e-pedal ». Le principe ? Avoir une seule et même pédale pour accélérer et freiner. Le système est plutôt simple. Après avoir appuyé sur un bouton,  il faudra ensuite appuyer fortement sur la pédale pour accélérer et  la relâcher pour freiner. Cette technologie est inspirée des véhicules adaptés aux personnes ayant perdu l’usage de leurs membres inférieurs.

44846117_282730629250354_2382638647963811840_n
@quentinmaster

Les marques françaises à l’honneur

Il était impossible de passer à cotés des marques françaises avec la présence de Renault, Peugeot mais aussi Citroën via sa DS. Si Nissan est lié au groupe Renault depuis 1999, la marque au losange était également présente avec sa Renault Clio RS Trophy. Il s’agit du modèle le plus sportif de la gamme Clio. Elle n’est pas électrique mais bien hybride. Elle utilise donc simultanément un moteur thermique et un moteur électrique. Le tout forme un groupe propulseur. Chez Peugeot, les visiteurs ont pu admirer la nouvelle 508. Une berline haute de gamme. Mais aussi Citroën via sa marque DS.

44668924_2137832783201576_5951269619216941056_n
@quentinmaster

 

 

Le succès des petites citadines

Direction le Hall 3. Adieu les grosses berlines et bonjour les citadines plus petites… mais pas moins performantes ! C’est ce à quoi se sont attelées des marques comme Mercedes ou Toyota. Si du côté du constructeur japonais, on privilégie les smarts, à savoir des voitures un peu plus petites (et moins chères), chez son concurrent allemand, on privilégie le design agressif, la puissance et le confort. C’est d’ailleurs cette dernière qui a remporté les faveurs du public : « La classe A de chez Mercedes est vraiment la plus belle des voitures présente. D’ailleurs, vous n’avez qu’à comparer le monde qu’il y a ici et qu’il y a sur les autres stands » affirme Clément, un visiteur du salon.

44754008_1946491255399012_2647776952059953152_n
@quentinmaster

 

 

A ne pas oublier !

Les incontournables du salon ! Ceux qui ont volé la vedette. Il y a évidemment la BMW I8 ou encore la sportive Lotus. Cible différente mais succès assuré.

Une première assez prometteuse pour ce salon de l’automobile. Il a su attirer la foule grâce notamment à sa gratuité. Rendez-vous donc l’année prochaine pour voir l’évolution, pour ce qui pourrait devenir, un immanquable de la métropole !

Quentin Dubois