Camille Vanderschelden remporte le concours du documentaire journalistique

Ce mercredi 17 octobre, l’Université Catholique de Lille organisait la remise du prix du documentaire journalistique. Trois films réalisés par des étudiants en master journalisme étaient en compétition.

Camille Vanderschelden, 25 ans, est la grande gagnante de la soirée. La Nordiste, lauréate du prix du public et du prix du jury, est l’auteur d’un reportage retraçant la fabrication de la couleur indigo. Elle a accepté de répondre aux questions de Presse 360

Presse 360 : La semaine dernière, tu as obtenu le prix du jury et le prix du public pour ton documentaire. Quelle est la différence entre les deux ?

Camille Vanderschelden : Le jury est composé de professionnels de l’audiovisuel, dont trois journalistes, et de membres de l’Académie. Quant au public, il s’agit des spectateurs présents lors de la cérémonie. Chacun peut voter de façon anonyme suite à la projection des documentaires.

Lequel est le plus gratifiant ?

Les deux. Mais rien que le fait d’avoir été sélectionnée pour ce concours et qu’autant de gens soient venus me rend très fière.

Ton documentaire s’intitule Indigo Vertigo. Pourquoi as-tu choisi de traiter ce thème ?

Je suis illustratrice et le travail de la couleur me passionne depuis que je suis toute petite. Et puis j’ai rencontré quelqu’un qui essayait de produire de la teinture végétale. Je le voyais parfois galérer pendant six mois pour obtenir la bonne couleur ! (rires)

Pour réaliser ce reportage, tu es allée au Maroc, à Chefchaouen. Là-bas, le bleu est omniprésent. Peux-tu expliquer pourquoi ?

C’est un fief religieux qui a résisté aux invasions. Il y a 30 ans, seul le quartier juif était bleu. C’était un lieu sacré où tous les touristes se rendaient. Le bleu s’est ensuite répandu dans toute la ville. Il y en a aux murs, sols et plafonds et cette couleur se révèle très efficace pour éloigner les moustiques ! Pour les habitants, c’est une sorte de médicament psychique.

L’indigo, qu’est-ce que c’est ?

C’est une couleur donnée par deux plantes : l’indigo et le pastel. Mais la première, cultivée en Orient, a été interdite en France. Elle menaçait le pastel, qui est cultivé dans l’hexagone. Le bleu se trouve dans la sève et pour l’obtenir, il faut couper les feuilles.

Grâce à ce prix, tu as remporté un chèque de 1 000 €. Que comptes-tu en faire ?

Je vais investir dans du matériel vidéo ! J’ai une caméra mais j’aimerais acheter des micros pour avoir un meilleur son.

As-tu trouvé un emploi suite à ton master Histoire Journalisme ?

Je viens d’être embauchée dans une boîte de production publicitaire à Toulouse. Ce sera une première expérience professionnelle. Je commence à travailler courant novembre. Je suis intéressée par l’information. Mais ce qui me plaît vraiment, c’est la réalisation de documentaires.

Propos recueillis par Olympe Bonnet

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s