La venue du MC à Lille

Il y a tout juste un an, MC Solaar faisait son grand retour après 10 ans d’absence. Son album « Géopoétique » s’est soldé par un disque de platine (plus de 100 000 exemplaires) et par une victoire de la musique dans la catégorie « album de chansons de l’année ». Depuis quelques semaines, le rappeur est en tournée avec le « Géopoétique Tour ». Il était de passage au Zénith de Lille, le 15 novembre dernier.

« Il est dit qu’un jour arrivera la venue du messie ; qui sera précédée par la venue du messie ; elle-même précédée par la venue du MC ». C’est par cette chanson « La venue du MC » que MC Solaar fait son entrée en scène devant les clameurs du public lillois. Le rappeur vêtu d’une veste et d’une casquette en jean enchaîne les morceaux de son dernier album comme « Sonotone » et les anciens tubes comme « Caroline ».

Sur scène, une étoile (son symbole) était au-dessus de lui et s’éclairait de différentes couleurs. Claude MC était accompagné de deux femmes choristes, d’un rappeur, de danseurs et d’un DJ.

Pendant deux heures, le rappeur poète a enchaîné les chansons et a souvent changé de tenues de plus en plus colorées.

Mc solaarconcert
Devant 5 000 fans, MC Solaar a enchaîné les chansons de son dernier album mais aussi ses plus gros succès au Zénith de Lille. © Valentin Delepaul

La salle était conquise d’entendre les tubes comme « Da Vinci Claude » ou « Nouveau Western ».

Il est intéressant de constater que MC Solaar n’a pas un public de rap. Ce sont des gens entre 30 et 50 ans qui sont loin des clichés qu’on peut avoir par rapport au public d’autres rappeurs. Cela peut s’expliquer par le fait que Solaar touche à tout. Certains sons mélangent la dance ou la variété. Lors du concert, il a même chanté « JAZZ », une chanson de son dernier album au son jazzique.

Beaucoup le considère comme un poète. On est loin des rappeurs vulgaires. Il a été l’un des premiers à faire des mélodies dansantes comme avec « Inch’Allah »et a montré la voie à d’autres rappeurs comme Soprano ou Maitre Gims qui aujourd’hui font des sons moins rap et plus dance.

Le public au rendez-vous : « qui sème le vent récolte le tempo »

Près de 5 000 personnes étaient au rendez-vous pour ce concert. Sur le titre « Eksassaute », extrait de son dernier album, le public n’hésite pas à sauter incité par MC Solaar à mettre l’ambiance.

solaar2
MC Solaar n’a pas hésité à jouer et à faire chanter le public lillois. © Valentin Delepaul

Pour Adrien, 27 ans, travaillant dans le développement durable, estime « qu’on sort satisfait du concert. On attendait énormément de MC Solaar qui est de retour après 10 ans, il a exactement atteint l’objectif qu’il voulait. » Ce qu’il aime chez lui ce sont « ses lyriques, son vocabulaire et la façon d’enchaîner les sujets qui ne sont pas faciles à aborder. » Il déclare aussi que l’artiste lui « rappelle (sa) jeunesse. »

Et ce n’est pas le seul à lui rappeler sa jeunesse. Aude, 42 ans, secrétaire, explique avoir « beaucoup aimé le concert et encore plus les anciennes chansons car c’était (son) adolescence et c’était absolument génial. » Elle trouve « qu’il est simple et proche du public. »

Pour Clarisse, 24 ans, orthophoniste, MC Solaar lui évoque « des souvenirs. » Elle aime « sa musique, ses paroles » et a adoré le concert notamment pour « les lumières et la sympathie » du chanteur.

Julien, 22 ans, étudiant, a fait le déplacement de Belgique pour assister au concert. Il a aimé « l’ambiance » et estime qu’il « a bien mixé sa playlist avec des vieux sons et les bons morceaux du dernier album. »

Un retour triomphant après 10 ans d’absence pour MC Solaar. De quoi lui donner le sourire et non la larme, Solaar ne pleure plus.

« Bouge de là », le premier tube de MC Solaar en 1991 chanté au Zénith de Lille :

Valentin Delepaul