Plonger dans l’univers Van Gogh à Bruxelles grâce à l’imagerie virtuelle

   Depuis le 10 octobre, une exposition originale et futuriste se tient à la Bourse de Bruxelles. Centrée sur l’artiste peintre Vincent Van Gogh, icône du XIXème siècle, elle retrace sa vie et son style artistique grâce au concept de réalité virtuelle. Immersion.

   Un plongeon à 360° dans l’univers de Van Gogh : c’est le but de l’exposition « Van Gogh : The Immersive Experience » ! Vu comme l’un des plus grands génies artistiques du XIXème siècle, elle permet de comprendre et d’analyser l’univers du peintre néerlandais : ses inspirations, ses émotions et ses tourments. C’est grâce à une technologie d’imagerie virtuelle de pointe que l’exploit artistique a pu être réalisé. Les tableaux sont reconstitués et exploités dans chaque pièce de la Bourse, afin de sentir et vivre littéralement les œuvres du peintre. Entre tournesols et autoportrait à l’oreille coupée, tous les thèmes de prédilection de Van Gogh sont détaillés.

Qui est Vincent Van Gogh ?

   « Je rêve de peindre, et puis je peins mon rêve » : telle est la définition du peintre pour Vincent Van Gogh. L’artiste est né le 30 mars 1853 aux Pays-Bas. Un pays qui l’influence et l’inspire beaucoup. Au total, il a réalisé plus de 2 000 œuvres, dont 900 peintures et 1 100 dessins et croquis. L’ensemble de ses œuvres couvrirait 400 m² ! Parmi ses œuvres les plus connues : « La Nuit Etoilée », « Les Tournesols » ou « Autoportrait à l’oreille bandée ».

   Après des études à Paris, il s’installe à Arles et fréquente les impressionnistes. Victime de troubles psychologiques et d’épilepsie, il se noie dans l’alcool et mène une vie instable. Pendant une crise, il se dispute avec Gauguin, se coupe une oreille. Malheureux, il erre dans Paris et se suicide le 29 juillet 1990, à 37 ans.

20181202_145458
Reconstitution de « La chambre à Arles »

   En plus de l’exposition impressionnante, un parcours didactique retrace et permet de découvrir la vie du peintre. De quoi en apprendre plus sur son passage au couvent, sa vie à Arles, jusqu’à plonger dans sa stricte intimité grâce aux lettres écrites à son frère. Un spectacle gigantesque de sons et lumières clôture la visite. Il entraîne le visiteur dans l’imagerie familière de l’artiste. Frissons garantis.

Le point fort : l’émotion

20181202_150422
Spectacle son et lumière retraçant l’histoire des oeuvres de Van Gogh

Côté ambiance, le show est assuré. L’exposition tient son originalité dans le mélange entre art et nouvelle technologie, une première innovante et harmonieuse. Rentrer dans l’intimité du peintre permet de comprendre toute sa lignée artistique. La dimension historique de la visite est aussi importante que l’artistique. On en apprend plus sur l’histoire de Van Gogh et l’histoire de l’art en général. A chaque salle son atmosphère et sa thématique : impossible de trouver le temps de s’ennuyer. De quoi réconcilier les plus réticents à l’art ou impressionner les plus passionnés.

Le point faible : le prix

   Bien que l’exposition assure sa dose d’émotions, le rapport « quantité-prix » reste à débattre. La visite dure plus ou moins une heure, selon le rythme de chacun. Seulement, le prix est fixé à 16,50 € pour les adultes, 13,50 € pour les étudiants et seniors, le samedi et dimanche. Les prix sont rabaissés de 2 € en semaine. Encore faut-il avoir le temps de faire le trajet jusque Bruxelles en semaine (comptez 1h30 en voiture, 30 min en train). Aussi, si vous souhaitez vivre l’expérience de réalité virtuelle, rajoutez 2 € par billet. L’exposition reste un moment technologique et artistique étonnant, mais la note commence à être salée pour une heure d’expérience. Pensez donc à économiser et prévoir un petit budget.

   L’exposition est à découvrir jusqu’au 27 janvier 2019, à la Bourse de Bruxelles. L’occasion de rendre visite à nos voisins Belges !

Victoire De Meulenaere

Mots Clés : Culture – Art – Exposition – Sortie – Bruxelles – Peinture – Van Gogh