Premier marché de Noël végane : le commerce de produits végétaux part à la conquête du Nord

Déjà présent depuis trois ans dans quatre villes en France, la VeggieWorld débarque à Lille cet hiver ! Le premier marché de Noël végane lillois se tiendra les 15 et 16 décembre de 10h à 19h à la Filature de Saint-André-Lez-Lille. Pour l’occasion, 70 exposants locaux, nationaux et étrangers présenteront leurs produits et leurs projets. 

Un programme riche en conférences et ateliers

Le salon s’ouvre au public avide de renseignements sur l’alimentation végétalienne, le zéro déchet ou la cause animale. Les curieux pourront assister à des conférences ou poser leurs questions directement aux stands des vendeurs et des associations. Une conférence incontournable ? Celle de Tiphaine Fatou, sur un Noël zéro déchet, afin d’apprendre à faire plaisir à ses proches et à la planète. Et à l’approche de Noël, les ateliers proposent des démonstrations culinaires dans la thématique des fêtes de fin d’année. Les plus grands chefs véganes vont concocter des sablés chocolat et spéculoos, du foie gras végétal ou bien de la pâte à tartiner au chocolat. Les estomacs affamés pourront se ravitailler à l’espace restauration, dans un Food Court 100% végane et gourmand.

VeggieWorld_Presse09
Quelques bouchées type que vous pourrez retrouver ce week-end… – Photo libre de droit

Une démarche pour contrer les préjugés…

Les préjugés sur l’alimentation végétalienne ont la vie dure. « Le salon est un enjeu déterminant pour les végétaliens. Beaucoup pensent encore qu’on ne se nourrit que de graines » déclare Patrick Leclercq, gérant d’un magasin végétalien lillois. En effet, le salon est à contre-courant. Les 70 exposants offrent des produits qui ressemblent à s’y méprendre aux versions animales. On y découvre du caviar ou du saumon végane, du faux foie gras,  du camembert végétal, des ceintures imitation cuir en pneu recyclé… Il s’agit d’une vitrine du véganisme pour Patrick. Il y a six mois, le pionnier du végane à Lille avait dû faire face à des difficultés financières. Le salon lui offre une publicité, et permet de relancer le secteur économique.

VeggieWorld_Presse02
Veggie World – Photo libre de droit

…et développer l’offre végane

D’après Pierrick Durand, chef de projet pour VeggieWorld France, il s’agit de « faire découvrir une alternative qui peut aller de la mode à la restauration, en passant par la cosmétique ». Il souhaite participer au « développement de l’offre végane dans une région de plus en plus demandeuse ». 30000 à 4000 personnes sont attendues au salon de Lille, un chiffre encourageant. Parmi les futurs visiteurs, Alexis, un végane de 33 ans, espère que le salon pourra renvoyer une image positive du végétalisme. « Cependant, je garde un doute sur l’impact réel à cause du prix de l’entrée. Seul les convaincus, et ceux qui les accompagnent s’y rendront. L’impact sera donc réduit à ces personnes-là ». Un avis que ne partage pas Amélie Marin, 20 ans et végane elle aussi. « Dans un précédent salon végane, j’ai entendu énormément de gens qui n’étaient pas végétariens, végétaliens ou véganes et qui venaient par curiosité et pour s’informer ».

Végane ou pas, le salon est une belle occasion pour en savoir plus sur ce mode de vie qui séduit de plus en plus les Français. Et qui sait, peut-être s’y cache t-il une idée de cadeau de Noël ?

Allison Blomme

A noter :

L’entrée est à 8€ en prévente et à 10€ sur place. Elle est gratuite pour les moins de 14 ans, et le tarif est réduit pour les seniors, étudiants et personnes à mobilité réduite. Pour accéder à la Filature, un parking gratuit de 1 000 places est à disposition et l’endroit est accessible en transports en commun.