« Loin des yeux, près du cœur »: un Noël pas comme les autres !

De plus en plus de jeunes partent en Erasmus dans le cadre de leur scolarité, d’autres effectuent une année de césure pour voyager. Des destinations parfois onéreuses pour s’offrir un retour chez papa-maman, même pour les fêtes de fin d’année.

« Loin des yeux, près du cœur » s’exclame la maman d’une jeune fille partie en Erasmus, pour décrire le Noël qui approche à grand pas. Comme tous les ans, certaines tables ne seront pas remplies le 24 et le 25 décembre. Parmi les absents, des globe-trotters. Titulaires du baccalauréat, d’une licence ou d’un master, de nombreux jeunes partent à l’aventure pour une durée moyenne de six mois à un an. Une grande partie ne peut se permettre de rentrer en France pour les fêtes de Noël, synonymes de retrouvailles familiales. « Heureusement qu’il y a Skype » explique Justin, le teint halé grâce au soleil d’Océanie, qui partage cet avis avec la plupart des étudiants étrangers qu’il rencontre.

Noël dans le monde

A travers les cinq continents, les sapins et les décorations de Noël ornent les rues et les centres commerciaux. L’ambiance de Noël se fait ressentir dans le monde entier. Pour autant, les célébrations sont différentes d’un pays à un autre, parfois étonnantes : manger un hamburger au Japon, aller à la plage en Australie ou encore regarder un Disney la veille de Noël en Suède. « C’est une expérience à vivre une fois dans sa vie » déclare  Célia, une étudiante française qui étudie la communication en Pologne, « une expérience unique ».

Une aventure avant tout

Le choix de l’expérience est réfléchi : « je ne vais pas me priver de cette aventure à cause de Noël » explique Quentin, parti quant à lui, explorer le Pérou. « Et de toute façon, Noël ça revient tous les ans ». À défaut d’être avec leurs familles, ces jeunes se réunissent entre eux. La solution pour ne pas être nostalgique consiste à « s’entourer pour éviter de déprimer » explique un groupe de jeunes qui ne cessent de faire la fête. Les plus chanceux fêtent Noël à la plage et selon eux, « passer le mois de décembre en short et en tongs, ça fait quand même rêver ».

Léonie JOUET