Atterrissage définitif pour Le Biplan à Lille

   C’est terminé ! Après un peu plus de 20 ans d’activité, la salle de spectacles Le Biplan, située rue Colbert à Lille, va fermer définitivement ses portes à la fin du mois de février. En cause, les problèmes de santé du propriétaire et la mauvaise situation financière de l’association gestionnaire.

    C’est par un communiqué datant du 23 novembre 2018 et publié sur le site du Biplan que l’on a appris la nouvelle. La fermeture officielle de la salle est programmée au 1er mars 2019. Deux raisons expliquent cette décision. Un paragraphe explique que l’association Le Biplan-Vol de nuit, à l’origine de la salle, est en situation de liquidation judiciaire. Les coûts liés à la sécurité et l’accessibilité ayant eu raison du bon fonctionnement de la salle. La deuxième concerne le propriétaire, Eric Guiot, dont les problèmes de santé l’empêchent de continuer à être aux commandes du Biplan.

Une salle multiculturelle.

    La création du Biplan remonte en avril 1998 même si l’idée d’une salle de spectacle dans le quartier de Wazemmes existait depuis 1991. Son concept était basé sur une double configuration à l’image des deux ailes d’un avion biplan. Sa particularité est d’être tenue par une association. Les différentes fonctions propres à la vie d’une salle de spectacle étaient donc tenues essentiellement par des bénévoles (une soixantaine par saison) et quelques salariés. Plusieurs espaces composent le Biplan: un théâtre, une cave et un bar. Les spectateurs pouvaient y voir des concerts mais aussi des pièces de théâtre. La vocation de ce lieu était de « permettre à des artistes ou des bénévoles de s’exprimer dans un lieu à taille humaine ».

d007e62ebe969c7bbb7239cb93f942f7
Une partie de l’intérieur du Biplan ©Le Chti

Un dernier tour d’hélice

   D’ici mars, de nombreux événements y seront encore organisés presque tous les soirs. Le plus important d’entre-eux aura lieu entre le 21 et 23 février. Baptisé  « dernier looping », une série de concerts de styles musicaux très variés et quelques pièces de théâtre seront proposés chaque soir de 20h jusqu’à 1h30 au matin. Un bon moyen d’atterrir en douceur avant la fermeture définitive du lieu.

Rémy BRETON