Les hivers se suivent… et ne se ressemblent pas !

blue-bright-clouds-3768

La deuxième quinzaine du mois de février a été particulièrement chaude en France cette année.  Une météo clémente avec un fort taux d’ensoleillement, a permis à plusieurs villes du Nord de battre des records de température datant pour certains de plus de 60 ans.

Le printemps a pointé le bout de son nez très en avance cette année dans le Nord. Entre le 12 et le 28 février, les Lillois ont connu dix jours avec des températures supérieures ou égales à 14°C, soit la normale de saison du mois… d’avril !

Des conditions anticycloniques exceptionnelles ont permis un ensoleillement prolongé, avec plus de 140 heures de soleil relevées dans les Hauts de France.  Lorsque l’on compare ce nombre à la moyenne des 30 dernières années pour le mois de février, cela correspond à une augmentation de 100%.

Le 26 février, la station météorologique de Lille-Lesquin a même relevé 19°C à 15h. Cette valeur dépasse le précédent records de 18,9 °C datant de 1960. Inconcevable quand on pense qu’un an auparavant, la température enregistrée à la même heure par la station était de -2°C.

Même constat sur les côtes du littoral à Boulogne, où le mercure atteignait 15 °C mardi dernier, soit 16 °C de plus que l’année passée. La hausse des températures dans le pays boulonnais a même provoqué un réchauffement de la Manche.Aujourd’hui encore, la température de l’eau atteint 9°C, soit 1°C de plus que ce que devrait afficher le thermomètre en ce début du mois de mars.

Le départ de l’anticyclone responsable de ce pic de chaleur vendredi dernier, a entraîné une dévaluation du baromètre et le retour d’une météo plus fraiche. Cette baisse des températures devrait s’accentuer la semaine prochaine pour revenir dans des normales de saison situées aux alentours de 6,5°C à cette période dans notre région.

Côme Dubois