Luttez contre le mal-être au travail grâce à Challenge Your Life

L’IES, l’incubateur de l’Université Catholique de Lille, regorge de pépites. Challenge Your Life en fait partie. Lancée par Charles Michelesi en décembre 2018, cette start-up mise sur les mécaniques du jeu pour améliorer la communication, la cohésion et le bien-être au travail. Rencontre.

Se sentir bien dans ses baskets et avec ses collègues, tel est le leitmotiv de cette jeune start-up. « Nous sommes spécialisés dans la qualité de vie et la santé au travail », résume Charles. Après une école d’ingénieur et quatre années passées dans le monde du travail, ce Lyonnais de 27 ans a tout plaqué pour lancer sa boîte à Lille, ville dont il est tombé amoureux. 

« Lors de ma dernière expérience professionnelle, je ressentais un mal-être important. Je me suis ensuite demandé comment j’aurais pu combattre cela ». Et c’est ainsi qu’est née Challenge Your Life.

Un esprit sain dans un corps sain avec la gamification

L’objectif de cette entreprise ? Changer les habitudes de vie des salariés en les aidant à se dépasser, à sortir de leur zone de confort, le tout en prenant de nouvelles pratiques de bien-être. Selon Charles, l’activité physique, la nutritionet la lutte contre le stress représentent les trois leviers indispensables. L’entrepreneur utilise la « gamification », un concept ludique et récent, basé sur « la transposition des mécaniques du jeu vidéo et des applications mobiles dans la vraie vie ». 

La start-up vous propose de relever chaque jour un défi individuel et chaque semaine un défi collectif. « Cela peut-être par exemple de prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur ou faire quelques minutes de méditation. Concernant l’alimentation, on peut vous demander d’incorporer un aliment violet (radis, aubergine…) à votre repas ou de manger bio », explique-t-il. Histoire de comprendre en quoi tout cela est bon pour le corps, chaque challenge est accompagné de vidéos, d’images et d’explications.

La société propose également de lutter contre les troubles musculo-squelettiques (mal de dos, tendinite…) avec des défis portant sur les étirements ou des postures de yoga. Au-delà de la sphère professionnelle, on peut poursuivre la démarche aussi dans sa vie personnelle.

Bientôt les premiers clients

Pour l’instant, Charles fait du démarchage auprès de PME et de grands groupes. Il cible en priorité le secteur tertiaire. Et comme chaque entreprise a une problématique différente, le Lyonnais propose un programme de e-coaching sur-mesure. Dans l’incubateur de la Catho, il dispose de locaux et d’un cadre chaleureux : « Je voulais un petit incubateur avec un côté entraide et familiale. Un truc à la cool », précise-t-il. 

Son domaine est en plein boom et de plus en plus de sociétés s’arrachent des développeurs de bien-être pour accroître leur productivité. L’entrepreneur est actuellement seul, mais il n’est pas contre l’idée de recruter : « Si des personnes sont dans le même délire que moi, veulent changer le monde et améliorer le bien-être des salariés, je suis ouvert ». À bon entendeur…

Infos pratiques :
85 boulevard Vauban, Lille
Plus d’infos en cliquant sur ce lien

Olympe Bonnet