Fridays For Future : les jeunes lillois continuent la mobilisation

Le mouvement Fridays For Future de la jeune suédoise Greta Thunberg a conquis les jeunes Lillois. Après la manifestation du 15 mars ayant réuni 6 000 personnes, les jeunes de l’association Youth For Climate se sont réunis le 22 mars après-midi pour protester contre le manque d’action face à la crise climatique.

Les jeunes se sont allongés sur le sol pour représenter les morts climatiques ©Allison Blomme

17h, Lille. Les passants s’arrêtent devant les vitrines des magasins. Certains franchissent le seuil des boutiques. A ce moment là, sur la Grand Place, étudiants et lycéens sont rassemblés pour alerter sur la surconsommation. Après l’échos d’une sirène, un silence de mort a envahi le groupe de manifestants. Allongés au sol et immobiles, on dirait bel et bien des morts, entourés d’une foule de promeneurs curieux. Elisa, 19 ans, porte une stèle durant le die-in. La lycéenne en terminale à Douai est venue dénoncer les personnes décédées à cause du réchauffement climatique. « Nous sommes la future génération, nous sommes la jeunesse et nous ne laisserons pas laisser tomber le problème. »

Une dizaine de gilets jaunes se sont ralliés aux jeunes à Lille ©Allison Blomme

Marie De Saint Louvant, 18 ans et lycéenne en terminale à Lille, a organisé le die in au sein du collectif lycéen et étudiant, Youth for climate Lille. Sur la Grand Place de la capitale des Flandres, avec d’autres militants, elle souhaite « interroger les citoyens, les industriels et les politiques afin de prendre des mesures pour lutter contre la surconsommation textile. » Selon un rapport de l’ONG WWF, le secteur rejette 1,7 milliard de tonnes de CO2 par an. La lycéenne ajoute : « On peut agir. Il faut se mobiliser pour contraindre les politiques. C’est grâce à eux qu’on réussira à amorcer une transition écologique. »

Les industries textiles multinationales étaient dans le viseur des manifestants ©Allison Blomme

Les jeunes ne comptent pas s’arrêter là. Des actions auront lieu chaque vendredi, et une prochaine marche pour le climat est prévue le 5 avril à Lille. Si aucune décision politique n’est prise après ces mobilisations, le mouvement envisage de perdurer longtemps.