Dans les coulisses des préparatifs d’Eldorado…

Dans pile un mois, Lille3000 revient pour sa cinquiète édition thématique, du 27 avril au 1 décembre 2019. Cette année, le Mexique est mis à l’honneur autour de ses richesses culturelles et historiques. En plein préparatifs, l’équipe de Lille3000 s’est confiée à Press360…

   Deux ans après la création du projet, les organisateurs vont bientôt faire naître leur bébé. La capitale des Flandres devrait se transformer en festival mexicain dès le 27 avril prochain, à l’occasion de la parade d’ouverture « Eldorado ». Cet événement marque le début de six mois d’une saison culturelle riche en couleurs.  Les artistes viennent tout juste de débarquer à Lille pour répéter leurs tableaux artistiques. Les organisateurs, dont Alexandre Tatay et Charles Bonduaux, sont sereins : « L’échéance approche, on a encore beaucoup de travail mais tout devrait être prêt pour le 27 avril »

   De la ruée vers l’or à la conquête de l’ouest, l’Eldorado est un sujet très apprécié par les artistes. Selon Alexandre et Charles, cette thématique est « l’occasion de s’interroger, pour le spectateur, sur les Eldorado contemporains et personnels, une manière différente d’aborder nos conquêtes d’aujourd’hui ». Un événement au cœur de l’actualité aussi puisque le sujet de la frontière américano-mexicaine sera aussi représenté parmi les expositions proposées. Une véritable fête inspirée des traditions mexicaines ! Des artistes et éléments décoratifs et scénographiques viennent tout droit du Mexique pour inspirer les metteurs en scène. 

Des partenaires de longues dates

800x600_eldorado-lille-44838
L’affiche officielle d’Eldorado

 Plusieurs partenaires soutiennent financièrement le nouveau projet de Lille3000 : la mairie de Lille, la métropole lilloise et la région des Hauts-de-France. Ces organismes ont participé à la construction du projet, en laissant notamment à disposition les lieux municipaux pour les spectacles et expositions (Tripostal, gare Saint Sauveur, palais des Beaux Arts etc…). Lille3000 a travaillé en étroite collaboration avec des spécialistes du monde artistique : le Ballet du Nord pour les chorégraphies, les Harmonies pour la musique, ou encore le collectif Art Point M pour la mise en scène. Les organisateurs estiment « indispensable d’avoir de tels soutiens pour un projet aussi grand ». A travers ce projet, la mairie entend bien dynamiser la métropole lilloise, d’un point de vue touristique et économique. « C’est un grand enjeu territorial pour eux que de faire reconnaître Lille comme une ville de culture » souligne Alexandre. En tout, 84 communes de la région participent à l’événement.

   De nombreuses expositions seront aussi gratuites partout dans la région. L’objectif pour les organisateurs est, avant tout, de faire découvrir l’artisanat mexicain populaire. Par exemple, dix Alebrijes* de 8 m de hauts vous accueilleront le long de la rue Faidherbe, réalisées en partenariat avec les artisans du Musée d’Art Populaire de Mexico. 

Une parade d’ouverture haute en couleur

   Le 27 avril sera donc le résultat de nombreux mois de préparation et de stress. Pour la parade d’ouverture, des chars aux couleurs et inspirations mexicaines défileront à Lille, entre danseurs et musiciens. Avis aux intéressés, le Centre chorégraphique national de Roubaix (CCN) organise d’ailleurs des castings les trois prochains dimanches de mars, pour vous apprendre la chorégraphie de la parade et participer activement au défilé. Le cortège s’étendra sur 1,5 km, en partance de la gare Lille Flandres jusqu’au quai du Wault. « L’ambiance sera vraiment nordiste » espère Alexandre. L’équipe attend entre 150 000 et 200 000 personnes dans les rues chaudes et colorés lilloises, pour vous faire voyager en Amérique du Sud jusqu’au bout de l’année…

* Petits bouts de papiers mâchés en forme d’animaux et colorés

Victoire De Meulenaere

Mots Clés : Culture – Lille – Edorado – Lille3000 – Mexique – Fête – Art