« Jouer de la guitare, une nécessité, une drogue ! »

Gilles Colle est guitariste depuis plus de trente ans. Après avoir joué dans plusieurs groupes, il a créé en octobre dernier « Boy & Girl Loo », un duo reprenant des tubes d’hier et d’aujourd’hui. En plus des reprises, le duo compose également des créations originales.

« C’est tout simplement vital, j’écoute ce que moi j’ai décidé d’écouter et pas la radio. Il faut que j’écoute de la musique presque tout le temps. » Gilles Colle est un passionné de guitare et de musique depuis le début de son adolescence. Il ne se passe pas une journée sans qu’il joue de la guitare : « je joue tous les jours même si ce n’est que 2 ou 3 minutes. C’est devenu une nécessité, une drogue. »

Employé dans la téléphonie, Gilles ne joue pas que de la guitare (électrique et acoustique). Il joue de la basse et apprend le clavier. « J’aimerai jouer de tout mais un instrument comme la batterie, 4 membres indépendants, c’est difficile. Quand tu joues, tu as l’impression que tu ne contrôles pas tes mains» ajoute-t-il. Il se souvient de la première fois où il a joué de la guitare : « ce n’était pas une grosse souffrance mais le premier truc quand tu débutes, c’est que ça fait mal aux doigts ! »

« Celui qui m’influence le plus c’est Keith Richards des Rolling Stones » avoue celui qui est originaire de Paris. « Les Stones m’ont donné envie de jouer, j’étais dingue d’eux ! » révèle-t-il. Il est également fan de Bowie, Queen et même de Bob Marley et aime les groupes des années 70. Parmi ses genres de musiques préférées : pop, folk, reggae et la country moderne.

Il avoue ne pas être fan de la musique française hormis quelques exceptions comme Gainsbourg, Polnareff ou plus récemment la chanteuse Hoshi (dont il reprend avec sa complice le tube « Femme à la mer »). « Il y a tellement de trucs excellents en Angleterre, aux Etats-Unis que pour moi, il n’y a plus de place pour les français. Pourquoi aller chercher les copies alors que l’orignal est là ? »

« C’est devenu une nécessité, une drogue. »

Gilles Colle, à propos de sa passion pour la guitare.

Il estime également que la musique devient hyper normée. « C’est plus difficile aujourd’hui ! Avant, on partait sur la route, on avait tout un univers. Aujourd’hui on se pose des questions : est-ce que je peux lâcher mon job si je fais de la musique ? Je vais gagner quoi ? Mes disques vont-ils se vendre ? »

Boy & Girl Loo

Gilles a joué dans plusieurs groupes mais cela est dur car « il y a toujours un leader et un groupe c’est 4 ou 5 personnes donc maintenant je fais un duo. » En octobre 2018, il décide de créer avec Lucie Berlu, originaire de Lille, « Boy & Girl Loo ».

repetboysandgirlloo
Lucie au chant, Gilles à la guitare, le duo s’entraîne 3 à 5 heures par semaine. ©Boy & Girl Loo

« Le but du jeu c’est de jouer dans des bars et la façon la plus rapide c’est de faire des reprises. » Mais en plus des reprises, le groupe souhaite d’ici cet été faire « 5 ou 6 compositions » explique le résident nordiste.

Ils cherchent à se faire connaître et cela n’est pas facile quand on est un duo amateur qui débute. « Il faut démarcher, on ne va pas chercher les inconnus. C’est de bouche à oreille, il peut y avoir un tremplin. Plus tu connais de monde, plus tu as des chances de jouer mais il faut se bouger » déclare Gilles.

Leur désir serait de réaliser un EP avec 4 ou 5 morceaux afin de laisser une trace. Le duo se produira le 20 avril prochain à Tournai (Belgique) à l’Embuscade (bar).

Retrouvez l’émission avec « Boy & Girl Loo » sur Radio UC Lille (à partir d’1h18) : https://radiouclille.univ-catholille.fr/broadcast/15014-Episode-du-13-mars

Valentin Delepaul