Succès pour le Vidéo Mapping Festival à Lille

Le festival a ouvert ses portes le vendredi 29 mars. Au programme : diffusion de vidéos sur les bâtiments de la ville ou sur des objets mais également jeux vidéos, immersifs ou interactifs. De 20h30 à 1h du matin, les Lillois ont arpenté les différents recoins de la ville à la découverte des mapping vidéo sous toutes ses formes.

Vingt-cinq mapping. C’est le nombre de vidéos qui ont été projetées à l’occasion de la deuxième édition du festival, soit dix de plus qu’en 2018. En quoi consiste le mapping vidéo ? Projeter une création audiovisuelle sur une façade de bâtiment, d’un objet ou encore d’une statue. L’événement organisé par l’association des « Rencontres audiovisuelles » a connu pour la deuxième année consécutive, un franc succès à Lille.

Un événement qui sort de l’ordinaire

  Seize lieux. De la gare Lille-Flandres au Palais des Beaux-Arts, en passant par l’Opéra, la porte de Paris ou encore la Vieille Bourse, un parcours de 3,5 kilomètres était organisé. Aucune voiture, seulement des dizaines de milliers de piétons. Qui se réunissaient devant les différentes projections. Leurs yeux pétillaient. « C’est vraiment original comme événement et très impressionnant à voir » s’exprime Robin, 21 ans, étudiant. Un avis partagé par son amie Léna, 23 ans : « j’y étais déjà l’année dernière et je ne voulais surtout pas louper ça cette année ».

« Les contenus sont bluffants »

Pour cette saison 2019, le Vidéo Mapping Festival tombait en même temps que le festival 100% series, Séries Mania. À l’occasion, les vidéos projetées sur la façade formaient des extraits de séries. Sur les autres bâtiments : créations 2D et 3D étaient diffusées. À travers celles-ci,  les effets d’optiques étaient « bluffants » comme dirait Robin. Heureusement, ces artistes en herbe ont eu l’occasion d’être récompensés grâce au Vidéo Mapping Award.

Léonie JOUET