Le restaurant Millésime pense aussi aux végans

Ouvert depuis le 13 juin, le restaurant Millésime vient d’ouvrir ses portes au 65 rue Saint-André, situé dans le Vieux-Lille. Le concept ? Une cuisine crue, végétale avec des produits locaux et de saison. Aux commandes, Victor Gaussin, Serena Tisserand et Benjamin Gilles. 

Millésime devantureSéréna Tisserand et Benjamin Gilles, responsables du restaurant Millésime, 65 rue Saint-André à Lille (crédit photo : Justine Carrère)

Alors que les produits locaux et de saison sont de plus en plus favorisés, le chef cuisinier Benjamin Gilles de 24 ans élabore lui-même les plats. Aux côtés de Séréna Tisserand, responsable de salle, 29 ans, ils « font toujours une dégustation des plats » en amont. Pour le chef, « c’est important pour moi de savoir ce que je sers » et pour la responsable de salle « cela me permet de savoir avec quel vin le plat peut s’accorder. Le patron du restaurant, Victor Gaussin, avait envie d’ouvrir un deuxième établissement dans la ré- gion lilloise. Déjà gérant de La Pharmacie Bar rue Royale, il s’est lancé dans l’aventure de la restauration. 

Après le Rouge Barre rue de la Halle, le Millésime rue Saint-André 

Séréna Tisserand et Benjamin travaillaient tous deux à Rouge Barre, le restaurant de Steven Ramon, ancien candidat de top chef de 2013. « En partant du Rouge Barre, je ne savais pas quoi faire. Je voulais même me lancer dans la permaculture et faire du fromage de chèvre quand Séréna m’a parlé d’un local rue Saint-André » se souvient Benjamin Gilles Après avoir quitté leurs postes respectifs, ils ont décidé d’être aux commandes de Millésime. Mais d’où vient ce nom? « J’ai pensé à Millésime car étant responsable de salle, je m’occupe également du vin et en plus de cela, c’est un clin d’oeil à mon chien qui porte le même nom » confie-t-elle. « c’est aussi un nom joli et mystérieux » admet-elle. 

Une cuisine saine mais surtout gourmande 

Cabillaud en ceviche, cremeux de pe tits pois, conceombre, estragonCabillaud en ceviche, crélmeux de petits pois, conceombre, estragon (crédit photo : Séréna Tisserand)

Le restaurant peut accueillir jusqu’à 26 couverts. Comme le précise le chef, « j’essaie de me démarquer et de travail- ler mes produits de façon différente de ce qu’on connait.» D’ailleurs, « notre plat phare, c’est le saumon glavax qu’on agrémente avec des légumes de saison » relate le jeune chef. Le lleit motiv de cette adresse, « une cuisine de produits » avant tout. Pour eux, ce qui importe, « c’est la mise en valeur des produits.» A l’inverse de ses concurrents, le chef mise sur le fait que « tous les accompagnements sont séparés et sont proposés aux végétariens, végans. » La particularité de la carte ? Des accompagnements froids et crus sauf pour les pommes de terre qui sont cuites au préalable. 

Une clientèle déjà séduite après un mois et demi 

« On a de la chance d’avoir des clients variés » livre Séréna Tisserand. D’ailleurs, « en un mois et demi on avait déjà des clients réguliers » indique cette dernière. Situé dans le Vieux-Lille, « c’est avant tout une clientèle de quartier » précise Benjamin Gilles. Idéalement situé dans le centre- ville de Lille, Millésime est peu à peu devenu la nouvelle « cantine » des habitués du déjeuner du lundi. Ouvert du mardi au jeudi de 19h à 22h, le restaurant se démarque en ouvrant le lundi midi de 12h à 14h alors que ses confrères réouvrent leurs portes le mardi. Comme l’explique Serena Tisserand, « on a décidé d’ouvrir le lundi midi car il n’y a pas beaucoup de restaurants ouverts ce jour-ci. » 

A l’heure où le végétarisme et le véganisme s’accentuent, cette nouvelle adresse est prometteuse. Entre ses desserts et ses accompagnements vegans, Millésime à de quoi séduire ses clients. 

Justine Carrère