Radio France vient « parler info » avec les Lillois

Ce mardi 12 octobre, le Musée de la Piscine de Roubaix accueillait le 11ème débat « Parlons info », organisé par Radio France en partenariat avec La Voix du Nord et le Club de la Presse Hauts-de-France. Une occasion pour le public de la métropole lilloise d’échanger avec les journalistes à propos du fonctionnement de leur média et de leur métier, parfois mal connu.

De gauche à droite, de face : Éric Valmir, Cyril Graziani, Pierre Mauchamp, Aurélie Kieffer et Jacques Monin
au débat « Parlons info », le 12 novembre au Musée de la Piscine de Roubaix.

Défiance entre médias et public, financement, information-spectacle ou encore sous embargo, autant de sujets abordés par le public avec les quatre journalistes de Radio France et le directeur des rédactions de La Voix du Nord, qui avaient fait le déplacement à Roubaix mardi après-midi. L’objectif ? Permettre au public de poser directement ses questions aux journalistes, notamment dans un contexte où la profession est critiquée et la façon de travailler méconnue. Un format inédit selon Éric Valmir, secrétaire général de l’information chez Radio France, qui diffère des débats exclusivement entre journalistes. Ici l’échange est direct et immédiat, et « Parlons info » passe dans 14 petites et grandes villes de France pour permettre à tous de s’exprimer.

La méfiance envers les médias au cœur du débat

Le climat actuel de méfiance des médias a été l’un des sujets principaux du débat, bien que la presse régionale soit un peu épargnée selon Pierre Mauchamp, directeur des rédactions de La Voix du Nord. Mais malgré la proximité des journalistes régionaux par rapport aux lecteurs, ceux-ci restent méfiants quant à la façon des médias de couvrir les crises. L’ « antidote » à cette défiance, selon Jacques Monin, c’est l’investigation, qu’il dirige au sein de Radio France. Elle donne le sentiment d’être plus proche du public, et c’est d’ailleurs ce qu’il préfère, selon les résultats de la consultation de Radio France de 2018. Un temps de travail plus long qui n’empêche pas d’avoir un rythme quotidien à tenir, selon Aurélie Kieffer, journaliste chez France Culture.

Information et communication, une frontière floue

Cette défiance s’associe parfois à la frontière floue entre information et communication, notamment en politique. À cette question, le journaliste politique de France Inter, Cyril Graziani, répond qu’il s’agit d’une question de dosage, de perspective à donner pour cibler les informations intéressantes. Il insiste sur le rôle des réseaux sociaux, qui aujourd’hui rendent encore plus difficile la distinction entre communication et information. Mais selon Jacques Monin, même si Radio France appartient à l’Etat, il y a un cloisonnement réel entre le financement du média et la ligne éditoriale, ce qu’il prouve en abordant les risques pris en diffusant des informations tenues par le secret de l’instruction dans le cadre d’affaires politiques. Pour le directeur des enquêtes et de l’investigation chez Radio France, informer correctement les citoyens implique de déjouer la communication politique et prendre certains risques. Pierre Mauchamp, quant à lui, reconnaît que La Voix du Nord n’accepte plus la relecture d’interviews ou de conférences de presse politiques, justement pour éviter les dérives vers la communication politique.

L’ « information-spectacle » autant critiquée que regardée

Alors qu’un membre du public dénonce l’ « information-spectacle » donnée par les chaînes d’information en continu comme l’une des raisons de cette défiance entre journalistes et public, le secrétaire général de l’information chez Radio France rappelle que ces mêmes chaînes sont autant critiquées que regardées. Selon lui, ce problème affecte toute la profession de journaliste, alors que Radio France n’en fait pas partie.

Le public s’est également exprimé à propos de l’emballement médiatique sur l’affaire Dupont de Ligonnès, la position des médias quant aux informations mises sous embargo, les sujets abordés dans la presse locale ou encore la disparition d’émissions chez Radio France.
Deux heures à « parler info » entre journalistes et public, un débat ouvert à tous dont la prochaine étape aura lieu à Lyon en novembre.

Pour plus d’informations :
https://www.radiofrance.fr/actualite/parlons-info-avec-les-journalistes-de-radio-france#title-2

Clémentine Laurent