Une marche historique pour dire « stop » aux féminicides

Ce samedi 23 novembre, à Lille et dans une trentaine de villes en France, des milliers de personnes se sont mobilisées pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles envers les femmes, alors que 137 féminicides ont eu lieu cette année et que des milliers d’autres femmes sont victimes de violences et/ou de viols. Le but de cette marche, organisée par le collectif ‘Nous Toutes’ était d’être « un maximum dans la rue pour mettre la pression sur le gouvernement », à deux jours des annonces du Grenelle des violences conjugales promises par l’exécutif. A Lille, ce sont plus de 2000 personnes qui ont répondu présentes à cet appel de mobilisation nationale. Retour en image sur cette marche.

Des femmes déguisées en Marianne violentée ont mené et donné le rythme de la marche.
Toutes les générations étaient représentées lors de cette mobilisation.
Les « Mariannes violentées » au départ de la marche.
Une diversité de messages et de revendications ont été exposées.
Une femme et son enfant en première ligne du cortège.
Des policiers étaient mobilisés pour s’assurer du bon déroulement de la marche.
Policiers faisant barrage à la foule pour qu’elle respecte le déroulé de la marche.
Un rappel des 137 féminicides qui ont eu lieu depuis début janvier.

Hélène Decaestecker