« Des œuvres à la loupe » grâce aux Renc’Arts du midi à l’Université catholique

Dans le cadre de la programmation culturelle et artistique de l’université, des rencontres arts ont lieu tous les jeudi de 13h à 13h30 pour la deuxième année consécutive. C’est l’occasion de découvrir une œuvre avec un spécialiste, en trente minutes seulement.

« On cherchait un moyen de rendre accessible l’art aux étudiants » explique Céline Plumecoq, responsable du développement culturel à l’Université catholique de Lille. De nombreuses conférences, expositions ou concerts sont organisés dans des salles extérieures. Selon Céline, il fallait « apporter l’art aux étudiants, le plus simplement possible ». L’objectif des Renc’Arts : diffuser une œuvre, que ce soit une peinture, une sculpture, une photo ou encore un design, présentée par un spécialiste. Ensuite, un échange a lieu avec les étudiants, salariés et toute personne venant assister aux Renc’Arts, un événement ouvert à tous. Les œuvres sont choisies en fonction de la sensibilité du conférencier mais également de l’actualité. Le type d’œuvre varie d’une semaine à l’autre afin que « tout le monde trouve dans un des Renc’Arts, un petit peu ce qu’il vient chercher » déclare Céline Plumecoq.

Des activités culturelles et artistiques au sein de l’Université

Les Renc’Arts ne sont pas les seules activités culturelles. Il existe également les ateliers du campus créatif : hip hop, street art, musique, théâtre, sculpture, peinture, dessin, photographie, analyse de film, création de parfum et bien d’autres encore. L’occasion rêvée pour les étudiants de développer leurs talents. Ce n’est pas tout. Pour les amateurs de chant, le chœur universitaire propose aux étudiants, aux enseignants, aux personnels mais aussi aux Lillois de rejoindre la centaine de choristes se produisant régulièrement sur scène. D’autres activités sont proposées, sans engagement. Conférences et expositions, de l’art et l’histoire à l’environnement, différents sujets sont abordés tout au long de l’année universitaire. Comme le disait l’écrivain Érik Orsenna,  « la culture, c’est la possibilité d’être plus grand que nous sommes. »

Léonie JOUET