Narcissc, « le secret c’est l’émotion »

Jeune auteur, compositeur et interprète, Narcissc du haut de ses 20 ans, a déjà construit son univers. Entre nostalgie, tristesse et mélancolie, rencontre avec un jeune artiste de pop-alternative.

74835939_2494464540825134_5660262108621701120_n

En Faits : D’où est venue cette passion pour la musique ?
« Je ne vais pas mentir, je ne suis pas un vrai musicos, moi je suis un enfant du spectacle, j’ai d’abord commencé par les marionnettes, et c’est lorsque j’étais très petit qu’est venu cet amour de la scène et le fait que je voulais être sur scène. Dans un second temps, j’ai commencé à écrire quand j’avais 14 ans, et j’ai appris que c’était important de composer car si je voulais faire des shows, personne ne les écrirait pour moi. C’est un peu bizarre parce que c’était évident, ce n’est pas un choix ce monde du spectacle, cela s’est vraiment imposé à moi et j’ai suivi le mouvement.

En Faits : Pourquoi Narcissc comme nom de scène ?

« Je cultive ma spiritualité, mon rapport avec l’intérieur et la vraie révélation de Narcissc est que je suis allée voir une exposition sur les Métamorphose, il y avait une statue immense de Narcissc, et c’était un moment complètement dingue. Il n’y avait aucun bruit dans la salle et j’étais seul avec lui et c’est devenu évident. Ma mère se moquait de moi quand je parlais trop de moi. Et ça a été un réel coup de foudre, je me suis dit : « si tu le trouve si beau, si grand, si fort, tu pourrais essayer de l’incarner ».

En Faits : Quelle est la vraie base de tes musiques ? Qu’est-ce qui t’inspire ?

« Ce qui ne va pas. On m’a déjà reproché que je n’écrivais pas de choses joyeuses. Mais pour moi la musique est une échappatoire, quand j’écris, quand je compose, c’est que ça ne va pas. Et ça me fait du bien. »

En Faits : It Haunts Me, est l’une de tes chansons, qu’est-ce qu’elle raconte ?

 « C’est une histoire super fun, en fait je l’ai écrite quelques temps après une période difficile. J’avais commencé une thérapie plus sérieuse. Et en fait c’est une chanson dans laquelle je doute de cette thérapie et je me demande si ça va vraiment servir à quelque chose à terme, parce que dès qu’il y a un problème, les démons reviennent. Mais ce que j’aime bien avec cette chanson, c’est que je l’ai enregistrée il y a six mois avec un recul sur ce qui s’est passe, et j’y ai vu beaucoup de force parce que je n’ai pas arrêté cette thérapie. Aujourd’hui ce sont des choses qui ne sont plus là et donc dans les effets de la chanson, j’y ai incorpore des rugissements de lion parce que c’est une chanson sur la force mentale et le fait qu’on soit formé à travers des épreuves de la vie. »

En Faits : Quels sont les artistes qui t’inspirent ?

« Lana Del Rey m’inspire énormément. Après, musicalement, il y a beaucoup de gens qui m’inspirent mais je pense qu’elle reste la première. Après, la musique vers laquelle j’aimerai tendre serait celle de Loreen, la gagnante de l’Eurovision 2012, parce qu’elle place sa voix un peu comme des chants traditionnels du Maroc et ça me transcende, ça me donne des frissons. Son univers très électronique et sa voix très tribale finalement, le mélange m’a séduit. »

En Faits : As-tu des bons retours ?

« Oui vraiment, je suis très content. Je suis même écouté dans des pays ou je ne pourrai même pas citer la capitale et où je ne soupçonnai pas que ma musique y soit attendue. J’ai vraiment eu un super accueill et plein de messages privés sur les réseaux sociaux très bienveillants et ça m’a fait du bien. Après je ne vais pas mentir, quand j’ai sorti ma première chanson en français je n’avais pas reçu le même accueil et ça a été compliqué. »

En Faits : Un dernier mot pour les personnes qui n’osent pas se lancer ?

« Je pense qu’aujourd’hui, le plus important c’est d’être authentique et d’être vraiment fidèle à ce qu’on ressent, c’est le meilleur conseil que moi je peux donner, n’est-ce pas. Si vous avez des périodes difficiles et vous avez la possibilité ou du talent pour l’écriture ou pour l’exprimer d’une manière artistique ou sportive par exemple, foncez ! »

Retrouvez Narcissc sur :
Instagram : @julesnarcissc
Spotify / Deezer / iTunes : Narcissc
YouTube : NarcissicWayOfLife