Les Hauts d’Amandi accueillent les rencontres intergénérationnelles à bras ouverts

Une fois par mois, la micro crèche Les Jardins Majorelle de Lille se rend à la maison de retraite les Hauts d’Amandi de Faches-Thumesnil. L’occasion pour les petits et grands de créer un lien social et de transmettre leurs savoirs.

« Il s’agit de partager les savoirs-faire mais aussi les savoirs-être ». Quand Aténaïs a lancé le projet il y a moins d’un an, elle ne pensait pas obtenir d’aussi bons retours aussi vite. Les Hauts d’Amandi, inscrits dans une dynamique d’ouverture vers l’extérieur, se sont montrés très ouvert à sa proposition. Résultat, dès septembre 2019, les enfants de la crèche Les Jardins Majorelle rencontraient les résidents de la maison de retraite. Chant, cuisine, jardinage, motricité, les professionnels organisent tout type d’atelier pour rapprocher les générations. Si cela permet aux plus jeunes de prendre conscience des différences, c’est aussi un moyen pour les personnes âgées d’être stimulées socialement et de manière cognitive. « Les résidents acceptent plus facilement de faire certaines activités en présence des enfants, ils se sentent moins infantilisés », confie Mme Miquel, cadre de santé. « Cela fait aussi remonter de jolis souvenirs à la surface, même pour ceux qui ont des troubles de la mémoire ».

DSC00023
Une fois par mois, les enfants et les résidents de la maison de retraite se rencontrent autour de différents ateliers.
DSC00024

Une belle énergie

Aujourd’hui, c’est pâte à modeler au programme, mais cela n’empêche pas les résidents et les enfants de chanter et de danser sur la musique. Ils se laissent emporter par « La foule » d’Edith Piaf ou Baby Shark, selon l’âge du DJ. La directrice de la crèche, Mme Vandedooren, souhaite effectivement que les enfants soient libres de faire l’activité qu’ils souhaitent afin que le lien entre les générations se fasse naturellement. A la vue des sourires sur les visages, la mission semble réussie. Pour Solange, résidente de la maison des Hauts d’Amandi depuis plusieurs mois, ce rendez-vous mensuel est un réel réconfort. « Ils sont très dynamiques, ça fait du bien de voir autant d’énergie… Moi, ça rythme un peu ma journée ».

Juliette Dicque