180 secondes pour marquer les mémoires

Jeudi 13 février était organisé un concours par la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Catholique de Lille. Les étudiants de différents masters ont dû présenter leur mémoire à un public et un jury. Ce travail représente l’aboutissement de plusieurs années d’études pour les étudiants. Là où la tâche se complique, c’est que les participants n’avaient que trois minutes pour convaincre.

Les membres du jury ont évalué la dizaine de candidats à partir de cinq critères : aisance à l’oral, capacité à vulgariser, intérêt sociétal et fondamental du sujet, respect du temps imparti, et enfin, la qualité générale de la présentation. Pour ce challenge, on a retrouvé des élèves de master en Management de la culture, en relation internationales, en journalisme ou encore en neuropsychologie.

Résumer le travail d’un mémoire en si peu de temps n’est pas une mince affaire. Certains ont hésité, d’autres ont fait preuve d’aisance et d’assurance. L’exercice oratoire s’est fait face à un jury, mais aussi à un public, puisque de nombreux élèves, professeurs et autres intéressés ont assisté à la représentation. En fin de concours, ils ont par ailleurs pu voter pour un quatrième gagnant, celui du public.

IMG_0077
Diane Mordacq, étudiante en relations internationales, présente son mémoire

Diane Mordacq, étudiante en master de relations internationales, s’est confiée sur les raisons de sa participation au concours.

« Je me suis inscrite en me disant que ça pouvait être un bon exercice avant la soutenance de juin. Ça m’a permis de clarifier mon sujet ; en synthétisant mon travail j’ai pu mettre en avant les points importants de réflexion autour desquels je dois focaliser mes recherches. Je m’intéresse aux conséquences d’un barrage hydroélectrique dans le nord de l’Inde et ses conséquences sur la vie quotidienne des populations locales. Ça m’a donné un bon coup de boost, je suis très contente de l’avoir fait ! »

IMG_0089
Domitille Duchange, gagnante du concours et les trois autres gagnantes

Trois étudiantes ont finalement reçu des prix du jury et une quatrième celui du public. Domitille Duchange, étudiante en psychologie du travail, a rencontré les cinq critères attendus pour le concours. Son mémoire traite de l’impact de la co-construction du changement organisationnel et les préoccupations des acteurs. Elle a remporté le 1er prix du jury. Quand on lui demande le secret de la réussite, elle explique qu’elle a essayé de vulgariser son sujet, pour le rendre accessible et compréhensible. Afin de consolider ces efforts, elle s’est aussi entraînée devant sa colocataire. La récompense : un diplôme imprimé par la Faculté des Lettres et Sciences Humaines et un bon d’achat 150€ à la Fnac.

Arthur Marotine