J’ai testé pour vous un menu au Rozo

Situé dans le vieux Lille au 59 rue de la Monnaie, le Rozo a su garder son étoile cette année. Avec sa devanture verte, on est sûr de ne pas louper l’entrée. Dans un décor élégant aux couleurs vertes et dorées, il séduit aussi par sa simplicité. Plusieurs formules sont proposées : un menu en cinq ou sept plats à 68 € et un menu « de la semaine » entrée plat ou plat dessert à 27 € ou entrée plat, dessert à 31 €.

Après m’être installée, j’ai choisi le « menu de la semaine »   entrée, plat, dessert à 31 €. A la carte, une délicieuse entrée autour de la betterave. Comme plat, un lieu jaune cuit à la perfection accompagné d’une pomme de terre sous diverses formes (en écrasé, en chips et à l’eau puis revenu dans le beurre), suivi d’un joli dessert, un brownie au chocolat surmonté de quelques pointes de crèmes chocolat et chocolat cardamome.

Amuse-bouche salée

Amuse-bouche salé composé d’un cromesquis au pois-chiche et piment vert (© Justine Carrère)

Quelques minutes avant de servir l’entrée, un serveur m’a apporté un amuse-bouche salé : un joli cromesquis de pois chiche et piment vert bien doré. La présentation était très épurée. Il était disposé sur un lit de pois chiche crus. Concernant l’entrée, n’étant pas une grande amatrice de betterave, je n’étais pas sure de choisir ce menu. Cependant j’ai tout de même voulu tenter l’expérience et je n’ai vraiment pas été déçue.

 Des saveurs gourmandes et de saison

La betterave était déclinée sous diverses formes : en pickles [crue et marinée donnant une note acidulée], en tartare [accompagnée de divers condiments comme de l’ail, des graines d’anis torréfiées]. En plus de cela, de fines lamelles de pommes golden étaient disposées au-dessus du tartare, rajoutant ainsi une petite touche sucrée au plat. Et enfin pour lier le tout et donner de l’onctuosité à cette entrée, un petit jaune d’œuf mariné et légèrement fumé était disposé au centre du tartare sous une rosaces de pickles de betteraves et de pommes golden.

EntréeL’entrée : Tartare de betteraves, jaune d’oeuf mariné, pomme verte (© Justine Carrère)

Pour le plat, je ne savais pas à quoi m’attendre car sur le menu, il était précisé que le lieu jaune serait confit, or, je n’avais pas la moindre idée de ce à quoi cela ressemblerait. J’ai même été agréablement surprise au niveau du visuel. À vue d’œil, la cuisson semblait parfaite. La chair du poisson était joliment nacrée et brillante [signe d’une cuisson parfaite pour un poisson NDLR]. Pour l’accompagnement, la pomme de terre, cuisinée elle aussi de différentes façons, apportait plusieurs textures : du fondant, du croustillante et de l’onctuosité. Le fondant était présent dans la pomme de terre cuite à l’eau puis revenue dans du beurre, le croustillant, par les chips de pommes de terre et l’onctuosité, par l’écrasé de pomme de terre légèrement crémeux.

PlatLe plat : lieu jaune confit, pommes de terre fondantes & croustillantes, condiment coriandre (© Justine Carrère)

Pour terminer ce menu en beauté, quoi de mieux qu’un dessert au chocolat ? Grande amatrice de brownie, j’ai été servie. Alors que j’avais l’habitude des brownies trop riches en sucre ou trop gras, celui-ci ne l’était pas, à mon plus grand étonnement. Surmonté d’une crème au chocolat, d’une crème chocolat-cardamome noire, de caramel au beurre salé et d’une chips croustillante au chocolat, le dessert était toutefois plutôt léger.

DessertLe dessert : brownie noix chocolat crémeux, cardamome noire (© Justine Carrère)

Je ne pouvais pas ne pas finir ce menu sans un café accompagné de deux petits amuse-bouche sucrés. Le premier, un petit cookie au sésame mi-cuit. Je ne m’attendais pas du tout à cette texture. Il était fondant à l’intérieur et moelleux dès la première bouchée. Quant au deuxième amuse-bouche, il s’agissait d’une guimauve aromatisée à l’hibiscus. Moi qui n’apprécie pas forcément les marshmallows en règle générale, cela m’a réconcilié avec ce petit carré rose et blanc. J’ai presque eu l’impression de manger un nuage.

Amuse-bouche sucréeAmuses-bouche sucrés : guimauve aromatisée à l’hibiscus et cookie au sésame (© Justine Carrère)

Dans sa globalité, le menu était plutôt bien équilibré. L’entrée, avec ses notes acidulées apportait  une légère touche sucrée grâce à la betterave et à la pomme golden. Le plat, lui, avec ce lieu jaune confit m’a vraiment émerveillé par sa douceur et sa cuisson si bien réalisée. Et enfin le dessert m’a prouvé qu’un brownie pouvait être à la fois gourmand et léger sans être trop sucré. C’était une très belle découverte !

En tout et pour tout l’addition pour deux personnes n’était pas si salée que cela : avec deux menus entrée plat dessert à 31€ chacun, un verre de chardonnay (9€), un spritz (9€), une bouteille d’eau (1,50€)et un café (3€) le total s’élevait à 84€. Une bonne note pour ce restaurant étoilé au guide Michelin.

 

Justine Carrère