Bilan mitigé dans un supermarché pour cette première matinée de confinement

Emmanuel Macron l’a annoncé hier, la France est confinée pendant au moins 15 jours. Qui dit confinement dit provisions nécessaires, cela suppose donc un réapprovisionnement inévitable. Les clients étaient donc nombreux ce matin, à attendre devant les magasins avant leur ouverture.

Depuis la première annonce du Président, jeudi dernier, beaucoup s’étaient déjà rués dans les supermarchés. Hier, beaucoup de magasins ont pris des mesures pour tenter de limiter la propagation du virus : marquages au sol pour représenter 1 mètre de distance, port des gants pour les caissiers… Qu’en est-il aujourd’hui après le nouveau discours du Président ?

Dans le magasin où nous nous sommes rendus, un membre du personnel a expliqué que seules 20 personnes pouvaient entrer dans le magasin simultanément. Le réflexe des plus impatients a donc été de s’agglutiner devant les portes, quelques minutes avant l’ouverture, en oubliant donc la fameuse distance de sécurité.

« C’est chacun pour soi… » a déploré un client, s’étant fait bousculer alors qu’il était à proximité des portes. Très rapidement, l’ambiance est devenue électrique. Les premières voix n’ont pas tardé à se faire entendre, toutes regrettaient un manque de solidarité.

A l’intérieur du magasin, l’atmosphère était toute autre. Le personnel a veillé à ce que les clients soient éloignés les uns des autres. « Ca va aller vite ! » a déclaré l’un d’eux, face aux rayons vides. Les vendeurs ont assuré qu’ils allaient être réapprovisionnés dès demain. Didier Guillaume a également voulu se montrer rassurant « il n’y a aucun risque de pénurie alimentaire de France » […] il n’y a aucun problème jusqu’en juillet, les rayons seront réapprovisionnés« .

Voilà de quoi tenter de stopper la folie acheteuse de nombreux Français qui ont acheté des quantités ahurissantes de produits. Les caissiers ont déclaré avoir vu des achats gargantuesques comme 180 packs d’eau, 50 kg de farine, 10 douzaines d’oeufs…

Pour rappel, dès cet après-midi, il faudra vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire dès lors que vous quittez votre domicile. Vous pouvez la télécharger ici et la remplir, sous peine d’amende.

Flore Lheureux