La vrai-faux autour du Coronavirus

Alors que la France voit son nombre de cas augmenter, de nombreuses fake news circulent sur les réseaux sociaux. Ces soi-disant messages d’information à propos du virus expliquant également comment s’en prémunir relaient des recommandations fausses ou non prouvées scientifiquement.

« Je vous joins un message d’infos sur le coronavirus que je trouve très bien, message que m’a transféré une amie. Le Dr Gonzales a donné une conférence aux enfants… en voici le résumé » : des conseils venant d’un médecin, d’un proche travaillant dans un hôpital aux côtés de patients atteints du Covid-19 ou encore de chercheurs travaillant sur les remèdes pour soigner le coronavirus. Ces messages viraux semblent de plus en plus nombreux à circuler sur WhatsApp, Facebook ou par email. La forme semble différente, le fond reste le même d’un message à un autre. Leur devise : « le coronavirus est vaincu par la connaissance et l’intelligence et non pas par la panique ».  Voici les principales affirmations relayées :

« Le virus ne résiste pas à la chaleur et meurt s’il est exposé à des températures supérieures à 26-27° ».

Faux : les virus n’aiment pas la chaleur mais il n’a pas été prouvé que le Covid-19 ne la supporte pas. Selon Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon à Paris, « on estime que le virus n’est plus viable à partir d’une exposition à 56°C pendant 20 à 30 minutes ou à 65°C pendant 5 à 10 minutes ». C’est la raison pour laquelle, il est impossible selon les experts, de savoir si le Covid-19 se propagera toujours au printemps. Ainsi, contrairement aux indications données dans ces messages, il n’est pas utile « de prendre des bains de soleil ».

« Il doit être consommé pendant la journée des boissons chaudes comme des infusions, des bouillons, des soupes ou de l’eau chaude ».

Faux : « Les virus sont tués par les hautes températures, mais on parle là de plus de 56 °C. Si l’organisme d’un humain atteint cette température-là, s’il ne peut pas le refroidir, lui aussi meurt. C’est déjà compliqué de survivre à 43°C » explique Astrid Vabret, cheffe du service de virologie du CHU de Caen. Il n’est pas non plus nécessaire de boire des gorgées d’eau toutes les 15 à 20 minutes pour avoir la gorge la plus humide possible, pourtant recommandé dans ces messages. Comme l’explique l’OMS, « rester hydraté en buvant de l’eau est important pour la santé en général, cela n’empêche pas d’être infecté par le coronavirus ».

« Le coronavirus est assez grand, il a un diamètre d’environ 400 à 500 nanomètres. Cela signifie que tout type de masque peut l’arrêter ».

Faux : tout d’abord, le diamètre du Covid-19 est beaucoup plus petit, soit de l’ordre de 60 à 140 nanomètres d’après un rapport publié publié par des chercheurs chinois le 20 février dans la revue The New England Journal of Medecine. Ensuite, il existe deux types de masques : les masques filtrants FFP2, réservés aux personnels hospitaliers étant en contact étroit avec des patients atteints du Covid-19 puis les masques anti-projections dits chirurgicaux, réservés aux patients diagnostiqués par le coronavirus.

« Le virus s’installe d’abord dans la gorge, provoquant une inflammation et une sensation de sécheresse. Ce symptôme peut durer entre 3 et 4 jours. Le virus voyage à travers l’humidité présente dans les voies respiratoires, descend dans la trachée et s’installe dans les poumons provoquant une pneumonie qui dure environ 5 à 6 jours ».

Faux : les principaux symptômes sont la fièvre, la toux et la fatigue. La période d’incubation, soit le temps entre l’infection et l’apparition des symptômes, est de 1 à 14 jours. Par ailleurs, le virus peut entrer dans l’organisme par les yeux ou le nez et non seulement par la gorge.

« Le virus peut vivre caché dans les vêtements et sur les tissus pendant environ 6 à 12 heures. […] Le virus survit sur les surfaces métalliques pendant environ 12 heures ».

A vérifier : l’OMS le dit elle-même, « on ne sait pas avec certitude combien de temps le virus responsable du Covid-19 survit sur les surfaces ». Les études faites sur les coronavirus semblent montrer que les virus de ce type peuvent survivre quelques heures à plusieurs jours. « Il semble [que le Covid-19] se comporte comme les autres coronavirus » précise l’OMS. Bien entendu, leur survie dépend du type de surface, de la température ou encore de l’humidité abondante.

« Les experts suggèrent de faire une simple vérification que l’on peut faire soi-même tous les matins : prenez une grande respiration et retenez votre souffle pendant plus de 10 secondes. Si vous y parvenez sans tousser, sans sentiment d’oppression, etc, cela montre qu’il n’y a pas de fibrose dans les poumons, ce qui indique essentiellement l’absence d’infection ».

Affirmation non prouvée : ce test n’est pas recommandé par l’OMS ni par les autorités sanitaires françaises. « Il n’y a pas de preuve » déclare Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS. En revanche, prendre sa température 2 fois par jour est un meilleur témoin d’une possible infection.

Léonie Jouet