Ces cadeaux numériques en période de confinement

Enfermés depuis deux semaines entre les quatre murs de son chez soi, les activités peuvent finir par manquer pour ne pas tourner en rond. Après un article d’Ivoire, qui nous explique comment passer le temps en ces périodes de confinement, la rédaction vous propose les meilleurs contenus audiovisuels pour vous divertir ou vous informer, directement en ligne. Un bon moyen d’accompagner les citoyens en ces temps troublés.

L’Institut national de l’audiovisuel a annoncé, quelques jours après le début du confinement, le lancement d’une plateforme de streaming. Madelen, avec plus de 13 000 archives en tous genres -films, documentaires, journaux TV et autres merveilles – est accessible en accès illimité, et totalement gratuit. 

La FNAC, célèbre magasin culturel et d’électroménager, propose près de 500 livres en version numériques, à télécharger gratuitement sur son mobile, sa tablette ou son ordinateur. La chaîne Cultura a décidé de suivre l’exemple en mettant à son tour 3 000 ouvrages en libre téléchargement. Le Furet du Nord, chaîne de librairie régionale, propose elle 5 000 livres. De quoi trouver son bonheur, peu importe le site marchand. 

Nous ne sommes pas en reste pour la musique puisque l’Opéra de Paris a mis en ligne ses spectacles. Depuis le 17 mars, le célèbre Opéra met en accès libre plusieurs spectacles issus des archives de l’institution française. Tous les six jours, les internautes auront l’occasion de visionner une représentation différente. Les concerts sont disponibles sur le site de l’Opéra, sur celui de Culture Box, et ce jusqu’en mai. 

La Bibliothèque nationale de France aussi, a décidé de ravir les internautes en mettant à leur disposition des millions de ressources disponibles. Pour se divertir, apprendre, travailler efficacement, jouer ou se détendre, vous pourrez consulter des podcasts, des sites pédagogiques, des articles ou des mémoires, mais aussi des livres numériques.  

De quoi se tenir occupé et ne pas sombrer dans l’ennui pendant cette crise sanitaire inédite.

Nina Hatte