Home-organizing : un concept repris par l’entreprise Lilloise Osma

Réorganiser sa maison ou son appartement peut s’avérer être long et fastidieux. Les objets s’accumulent au fil du temps et il est souvent difficile de s’en séparer. Pas de panique, il y a toujours une solution à tout. Dans les Hauts-de-France, à Lille, deux amies, Margaux Naveteur et Abeba Genin, ont eu l’idée de fonder leur propre entreprise de « Home Organizing ». Son nom : Osma.

_DSF6990 copie - copieMargaux Naveteur (à gauche) et Abeba Genin (à droite) en train de travailler sur un projet (© Osma)

Alors que de nombreuses méthodes de « Home organizing »  fleurissent sur la toile comme celle de Marie Kondō, une consultante japonaise spécialisée dans le rangement et le développement personnel, Margaux Naveteur et Abeba Genin ont décidé de surfer elles-aussi sur la vague. Avec leur entreprise Osma-home, elles sont devenues « home organiser. » Mais qu’est-ce que cela signifie ? La réponse est simple. La mission d’un home organiser consiste à « désencombrer, classer, trier, ranger et à réorganiser un espace de vie ou de travail ». L’objectif : gagner de la place et du temps.

La naissance de Osma

C’est en licence que les deux amies se sont rencontrées. Après s’être rendues compte que leur carrière ne les satisfaisait pas et que leur charge de travail était trop importante, elles ont décidé de changer de voie.

Avant de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, Margaux Naveteur, 26 ans,  était chargée de communication et Abeba Genin, 27 ans, était responsable d’une galerie d’art africain. Après s’être toutes deux lancer dans la vie active, elles ont décidé de créer leur propre entreprise en octobre 2019. Avec Osma-home, elles proposent leurs services en tant que « home-organiser ».  Mais pourquoi ce nom, Osma?  Comme le précise Abeba Genin, « on voulait un nom court un peu comme IKEA alors après avoir longuement réfléchi on a trouvé Osma. C’est le mariage de « os » qui vient du mot osmose et de M et A pour Margaux et Abeba. »

IMG_6692 copie copie-éventAbeba Genin (à gauche) et Margaux Naveteur (à droite) en pleine mission de home-organizing (© Osma)

Le home-organizing, un état d’esprit

Le home-organizing est un concept d’origine américaine qui s’est peu à peu diffusé dans le monde. Il est essentiel de préciser que le home-organizing est avant tout un mode de vie voire un état d’esprit. Pour avoir l’esprit libre et désencombré, il faut que l’espace dans lequel on se trouve soit lui-même désencombré. Comme le rappelle Abeba Genin, « parfois on soulève des problèmes lourds au cours de nos missions. » Entasser les objets dans une même pièce pendant plusieurs années consécutives peut relever d’un problème plus profond que cela. « Nous contacter c’est déjà une façon de prendre conscience du fait que d’une certaine manière, quelque chose ne va pas » affirme Abeba Genin. Réorganiser un espace peut s’avérer compliqué si le client en question n’a pas préalablement pris conscience de son problème d’encombrement. Pour certains, entasser des objets dans une seule et même pièce peut paraître anodin alors que pour d’autres, cela peut être la conséquence de quelque chose de plus profond.

Réorganiser un  espace

« Avant tout, on discute avec notre client » livre Margaux Naveteur. Grâce à cet échange, « cela nous permet de savoir comment il interagit avec son lieu de vie ou de travail » déclare-t-elle. Pour commencer, « nous avons plusieurs offres » précise cette dernière. « Cela commence par un diagnostic. On fait le tour de la maison ou de l’appartement puis on décide d’intervenir sur une seule pièce pour commencer » explique-t-elle.  Après cela, il est important de « chercher la pièce maîtresse à désencombrer » livre Margaux Naveteur. Procédé long, le désencombrement est la première étape du rangement. Se séparer d’objets inutiles ou abîmés, les classer ou les trier est essentiel avant de réorganiser un espace. Cela peut concerner un lieu de vie ou un lieu professionnel au sein du domicile. Une fois le diagnostic posé, il faut maintenant réfléchir à la méthode de rangement car oui, le home-organizing prend en considération le mode de vie de chacun.

Des tarifs variables selon les missions

Comme le souligne Abeba Genin, « nos tarifs varient selon le temps que l’on passe en mission.  » Pour ce faire, il existe deux « packs » : l’un à 455 € et l’autre à 245 €. Le plus cher comprend : le diagnostic, le plan d’action, la taille de la pièce à désencombrer et à réorganiser, les rendez-vous nécessaires à la mission, le devis et la présence des deux entrepreneures. Le second, lui, prend en compte le diagnostic et le plan d’action. Le but : aiguiller les clients tout en les laissant en autonomie. « Avec ce pack-ci, on guide nos clients pour qu’il réorganise l’espace de leur choix mais après c’est à eux de le faire. S’ils ont besoin, nous sommes disponibles pour toute question. L’idée c’est de les laisser faire » met en évidence Margaux Naveteur.

Alors que le home-organizing bat son plein à l’heure actuelle, Osma est une entreprise prometteuse. Les deux amies Abeba Genin et Margaux Naveteur projettent même de proposer prochainement leurs services de « désencombrement numérique ». Le but : réorganiser ses dossiers, son bureau et rendre l’ordinateur plus fonctionnel.

Justine Carrère