Hélène Verhelle, styliste, fait des collants usagés, prêts à être jetés, sa matière première

104 millions. C’est le nombre de collants polyamide usagés jetés chaque année en France. Hélène Verhelle, une styliste de 26 ans, a décidé de faire de ces collants sa matière première. Elle les collecte, les lave, les trie, et les transforme en accessoires de mode et de maison : bijoux, élastiques à cheveux ou encore éponges durables… 

Originaire du Nord, Hélène vit depuis 3 ans à Paris pour y développer sa marque, Povera, marque française et éthique créée en mai 2018. “Mon objectif c’est de transformer des déchets textiles délaissés en objets durables et désirables !” affirme Hélène. Pour elle, la mode éthique c’est un choix écologique et politique : “Mon but est de rendre la mode plus propre et de donner de la valeur à des déchets et par cela faire changer de point de vue le consommateur et l’étonner.” C’est dans cette logique qu’Hélène Verhelle organise des ateliers pour apprendre à chacun à fabriquer soi-même un objet et échanger autour de la mode éthique. Elle a notamment participé en novembre 2019 à la Maker Faire Paris, le plus grand événement DIY au monde qui regroupe ateliers, présentations et conférences autour des thèmes de la créativité, la fabrication et le mouvement Do it Yourself (Faites les vous même).

Hélène Verhelle, styliste, fait des collants usagés prêts à
Hélène présente sa marque aux élèves du collège Rouges Barres à Marcq-en-Baroeul, dans le Nord, à l’occasion du salon des professions.
Hélène Verhelle, styliste, fait des collants usagés prêts à
Hélène a apporté aux collégiens un échantillon de ses créations.
Hélène Verhelle, styliste, fait des collants usagés prêts à
Hélène sillonne les rues parisiennes à vélo pour récupérer les collants usagés dans les neuf bornes de collecte. Deux autres bornes de collecte ont été installées à Lille et une à Bruxelles.
Hélène Verhelle, styliste, fait des collants usagés prêts à
De retour chez elle, Hélène met les collants à laver puis les trie par couleur, texture, qualité et densité.
Hélène Verhelle, styliste, fait des collants usagés prêts à
Après avoir découpé les collants en fines bandes pour former une bobine de fil, Hélène a recours au crochet pour créer ses accessoires, ici une boucle d’oreille.
Hélène Verhelle, styliste, fait des collants usagés prêts à
Depuis la naissance de sa marque en mai 2018, Hélène a créé plus de 500 accessoires.

Maude Petit-Jové

Pour en savoir plus :

site internet : https://www.povera-slowdesign.com/

Instagram : https://www.instagram.com/povera_slowdesign/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s