Lille voit rouge écarlate

La métropole lilloise est passée jeudi soir en alerte maximale Covid-19, avec de nouvelles mesures plus strictes qui ont pris effet samedi dernier.

Après s’être vue octroyer dix jours de sursis, la métropole lilloise est finalement passée en alerte maximale. Même si ce n’était pas une surprise, étant donné la situation épidémique à Lille, la décision annoncée par le ministre de la Santé Olivier Véran jeudi soir est lourde de conséquences pour de nombreux établissements.
En passant de zone d’alerte renforcée à maximale, la métropole de Lille mais aussi Lyon, Grenoble et Saint-Étienne doivent désormais se plier à de nouvelles mesures encore plus strictes depuis samedi, en commençant par la fermeture pure et simple des bars et salons de thé pour deux semaines. « C’était comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes », confie le gérant d’un bar lillois.

« C’était comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. »

Gérant d’un bar lillois

Les restaurants, quant à eux, peuvent rester ouverts, mais dans l’application d’un nouveau protocole sanitaire strict : distance minimum d’un mètre entre les tables, prise des coordonnées des clients, maximum six personnes par table, masque obligatoire lors des déplacements et à table jusqu’au premier service, paiement et consommations uniquement à table … Pour certains restaurateurs, c’est un nouveau coup dur. « On essayait déjà de sauver les meubles depuis des mois mais, là maintenant, le risque c’est vraiment de mettre la clef sous la porte … », déplore le responsable d’une crêperie à la Voix du Nord. Face à la crainte de plus de restrictions, ou pire, de la fermeture, des restaurateurs se sont réunis devant la Chambre du commerce et de l’industrie de Lille vendredi pour faire du bruit.

Salles de jeux et de sport fermées

Bon nombre de lieux publics sont également contraints de baisser le rideau, comme les casinos, salles de jeux, lieux d’expositions et salons. Les salles des fêtes, de sport et piscines publiques restent fermées, les braderies et brocantes sont interdites mais pas les marchés. Comme depuis le passage en zone d’alerte renforcée, les rassemblements sont limités à dix personnes dans l’espace public et mille pour les événements. La vente d’alcool à emporter et sa consommation sur la voie publique sont interdites enter 20 heures et 6 heures, tout comme la diffusion de musique amplifiée, et les commerces d’alimentation générale doivent fermer entre minuit trente et 6 heures. En ce qui concerne les grands magasins et centres commerciaux, ils restent ouverts mais doivent respecter une jauge de 4 mètres carrés par client.
Ces nouvelles mesures, déjà en application dans les métropoles de Paris, Aix-Marseille et en Guadeloupe, ont mené à l’annonce d’une autre décision à laquelle on pouvait s’attendre : l’annulation du mythique Paris-Roubaix.

Clémentine Laurent

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s