Lille – Lens : un derby à huis clos qui ne douche pas l’enthousiasme des fans

Les supporters lillois (tout comme ceux lensois) ne seront peut-être pas présents physiquement pour la rencontre, mais seront à fond derrière leur équipe.

Alors que le derby entre Lille et Lens se déroulera à huis clos ce dimanche soir à 21 heures au stade Pierre-Mauroy, les supporters n’en sont pas pour autant moins impatients.

C’est l’événement du week-end dans la région Hauts-de-France. En effet, cinq ans après, le derby entre le LOSC et le RC Lens va pouvoir à nouveau se disputer. Il aura lieu dimanche à 21 heures au stade Pierre-Mauroy pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. Le dernier affrontement entre les deux équipes remontait au 3 mai 2015 où les Lillois avaient battu 3-1 des Lensois, déjà relégués en Ligue 2. Néanmoins, si vous vous attendiez à une ambiance particulièrement chaude, il n’en sera malheureusement rien. S’il était prévu au départ que 1000 spectateurs assistent à la rencontre, l’annonce du président de la République Emmanuel Macron mercredi soir au sujet de l’instauration d’un couvre-feu dans la métropole lilloise de 21h à 6h, effectif à partir de samedi, impose malheureusement un huis clos. De là à rendre des fans moins excités ? Rien n’est moins sûr.

Un événement qui reste très attendu

S’il est vrai que l’absence de spectateurs sera très regrettable, les supporters des deux camps n’en restent pas moins impatients à l’idée de voir le match. Adrien, supporter lensois, attend grandement cet événement, huis clos ou pas : « Il est vrai que cela sera très regrettable, un derby on veut toujours qu’il y ait le plus de spectateurs. Néanmoins, pour moi, ça n’impacte en rien la ferveur. Même si nous les lensois, on met beaucoup d’ambiance en tribune, un derby ça se gagne sur le terrain. Et je sais que nos joueurs seront motivés, ils vont prendre conscience de ce que ce match représente pour nous. On a un groupe de guerriers, de conquérants, je sais qu’ils vont tout donner. Je pense aussi que c’est l’une des rares chances où on aura une opportunité dans le derby. Je crois vraiment en nos chances. On fait un début de saison exceptionnel et le fait de pouvoir briller dans cette rencontre contre balance pour moi le fait que cela se déroulera à huis clos ».

Une pensée partagée par Diego, qui lui, est fan du LOSC : «En tant que supporter lillois, ça ne m’excite pas moins. Il y a un match dans le match entre les supporters qui se chambrent. On voit aussi les anciens joueurs des deux camps qui prennent la parole pour soutenir Lille ou Lens. Tu as le match en soi entre les joueurs mais aussi celui entre supporters. Si les Lensois l’emportent, ils vont confirmer que ça sera une équipe difficile à jouer cette saison. Cela sera très excitant, rien que d’y penser.

S’il est vrai que ça sera un choc, le 2e contre le 3e, il y a toute une animation autour. Autre information, ça fait proche de quinze ans que Lens n’a pas battu Lille. Mais fait important supplémentaire, le vainqueur peut prendre la première place du classement. Toutes ces données font qu’il ne faut absolument pas rater ce derby huis clos ou pas».

Vous l’avez bien compris, le derby sera tout de même particulièrement suivi que ce soit à Lille ou à Lens. A défaut de pouvoir se rendre au stade Pierre-Mauroy, les supporters lensois et lillois pourront voir leurs deux équipes croiser le fer sur la chaîne payante Téléfoot à partir de 21h dimanche soir.

Parole à…

Alors que le match se déroulera ce dimanche à 21 heures, des supporters lensois et lillois se sont exprimés pour savoir s’ils étaient moins excités par la rencontre sachant qu’elle se déroulera à huis clos.

Le match de dimanche vous excite-il moins sachant qu’il sera à huis clos ?

Théo Sotomski, étudiant, 23 ans, supporter de Lens : « Cela enlève toujours un petit quelque chose dans un match, surtout un derby. Ce n’est pas pour rien qu’on parle de douzième homme. Néanmoins, je n’en reste toujours pas moins impatient à l’idée de voir ce match. Même si ce qu’on fait les supporters lensois dans l’illégalité (à savoir entrer par effraction au domaine de Luchin n’était peut-être pas très fair-play), il n’en demeure pas moins qu’ils supportent juste leur équipe. Le fait de les accompagner jusqu’à Villeneuve d’Ascq montre cette ferveur. Donc bien évidemment j’aurais aimé qu’il y ait du public mais je suis très curieux de voir ce match d’autant que je crois beaucoup en nos chances ».

Thomas Mordacq, facteur, 22 ans, supporter de Lens : « Le fait que ce soit à huis clos ne change rien. Dans notre région, c’est le Clasico. Il y a les Barça-Real, les PSG-OM et pour nous c’est Lille-Lens. En plus, ça fait cinq ans qu’on attend ça. On est sur une bonne dynamique qui plus est. C’est le match le plus important de la saison à gagner, contre l’ennemi juré. Le fait que ce soit à huis clos ne changera en rien la ferveur et l’attente que j’ai autour de ce match. Après ça peut être plus compliqué pour les joueurs notamment lillois qui n’auront pas le soutien de leurs supporters. Les nôtres accompagneront les joueurs jusqu’au stade, donc c’est bien. Mais un derby dans tous les cas, ça se joue. Non, ça ne se joue pas, ça se gagne. C’est dommage qu’il n’y ait pas de supporters mais ça n’enlève rien à la magie du match ».

Rémi Claeyman, étudiant, 21 ans, supporter de Lille : « Non ça n’enlève pas forcément d’intérêt pour moi. Je ne vais pas vous mentir, forcément qu’un derby on veut que le parcage soit là, que les ultras s’affrontent. Mais le derby ne se limite pas seulement au match. Le derby c’est une ferveur, une attente et tout ce qu’il y a autour. Et quand je vois tout ce qu’il se passe autour, je me dis que ça ne change rien. Que ça soit les Lensois qui entrent au domaine de Luchin, le cortège qu’ils vont faire, accompagner leur équipe ou les banderoles qu’ont déployé les deux camps sur les autoroutes, je me dis que ça va être bien. Donc, bien sûr, que j’aurais préféré que ça soit avec du public mais ça n’enlève en rien mon excitation ».

Nathan Bricout