LOSC : un mercato en Nord ?

Quatrième du dernier championnat de Ligue 1, le LOSC a dû se réajuster cet été pour préparer sa nouvelle saison. Stoppé par le COVID, le club du Nord a du être malin pour lier ses ambitions sportives élevées et son projet de trading à haute fréquence.

Crédit Photo : Le Petit Lillois

Avec une qualification en Ligue des Champions manquée à un point, Lille avait prévu des départs pour cet été, dans ce projet financier où la vente des joueurs est primordiale pour espérer recruter. Le LOSC s’est alors séparé de Victor Osimhen qui a rejoint le Napoli pour un montant de 81,3 millions d’euros. Un an après avoir rejoint Lille en provenance de Charleroi, le nigérian s’est imposé en France mais aussi sur le devant de la scène européenne en Ligue des Champions. Les dirigeants lillois ont réalisé la troisième plus grosse vente de ce mercato estival dans une année où la crise sanitaire a refroidi de nombreux clubs. Le départ du défenseur brésilien Gabriel était également acté. Ce dernier a finalement rejoint l’ancien lillois Nicolas Pépé à Arsenal pour 28 millions d’euros.

Enfin le dernier départ majeur côté lillois concerne Loïc Rémy. Après une saison pleine avec les Dogues, l’ex-international français n’a pas su trouver un accord avec les dirigeants pour prolonger son contrat. Ce départ a surpris les supporters notamment Idriss : « Le départ de Loïc m’a surpris au début car sa prolongation était une suite logique au vu de son apport au groupe tant sur un plan humain que sportif. Sa proximité avec les supporters devait mettre tous les voyants aux verts. Cette affaire est vraiment le point négatif de ce mercato. »

Le LOSC a également laissé une grande partie de ses jeunes joueurs rejoindre Mouscron, devenu une filiale du club. Des liens se sont également créés entre le club des Flandres et le club portugais de Boavista où le deuxième gardien Léo Jardim et Show ont été prêtés tout comme la jeune pépite anglaise Angel Gomes, fraîchement arrivé de Manchester United.

Cependant le LOSC n’a pas forcé ses ventes. Seulement trois joueurs régulièrement utilisés par Christophe Galtier sont partis et Lille a notamment su retenir Mike Maignan et Jonathan Ikoné pour une saison supplémentaire. Si des offres ont également été faites pour Boubakary Soumaré, le joueur a décidé de s’asseoir sur un salaire plus élevé du côté du Milan AC, pour essayer de s’imposer dans l’entrejeu lillois. Ces décisions partagent les supporters comme Nathan : « J’attendais plusieurs départs comme Soumaré ou encore Ikoné qui auraient pu dégraisser le milieu de terrain pour recruter un buteur ; mais ça prouve que l’effectif est profond, stable et que le club peut refuser des offres conséquentes

Des arrivées synonymes d’ambition

Ce mercato estival a été pour le LOSC le synonyme de stabilité. Les achats sont réalisés dans la suite logique du projet, chaque joueur a été remplacé. En perdant ses deux attaquants, le LOSC a du se renforcer en pointe de l’attaque. Dans un premier temps, Lille a officialisé l’arrivée libre du capitaine de la sélection turque Burak Yilmaz. A 35 ans, Yilmaz apporte toute son expérience et ses aptitudes de leader pour épauler ce jeune groupe. Le jeune Isaac Lihadji débarque également libre en provenance de Marseille.

C’est cependant pour remplacer Osimhen que les dirigeant lillois ont mis la main à la poche. 32 millions d’euros pour signer le prodige canadien Jonathan David en provenance de La Gantoise. Ce transfert record pour le LOSC satisfait les supporters, qui apprécient voir leur club être seulement le troisième de Ligue 1 à dépenser plus de 30 millions d’euros pour un joueur après le PSG et l’AS Monaco comme nous confie Nathan : « J’ai été surpris de l’arrivée de Jonathan David, vu la concurrence qui se profilait, le voir signer chez nous est pour moi le signe que le LOSC attire et devient peu à peu un gros club de football ». Quelques appréhensions subsistent cependant autour de Jonathan David. Si les supporters ne nient pas son talent, certains émettent de sérieux doutes quant à son adaptation en pointe de l’attaque alors qu’il occupait un poste plus reculé derrière l’attaquant en Belgique comme le précisent Thomas : « Voir un joueur comme Jonathan David arriver c’est assez dingue. Il était vraiment pisté par énormément de clubs mais on aurait aussi aimé voir l’arrivée d’un 9 supplémentaire. » et Kévin : « J’espérais une arrivée de l’avant-centre colombien Alfredo Morelos, car à mon avis il y a aussi trop d’incertitudes vis à vis de l’international américain Timothy Weah. »

Crédit Photo : LOSC.fr

En plus du gardien Karnézis en provenance du Napoli compris dans le transfert de Victor Osimhen pour encadrer le jeune Lucas Chevalier. Le LOSC s’est renforcé avec le néerlandais Sven Botman en provenance de l’Ajax pour 8 millions d’euros, le défenseur qui arrive pour remplacer Gabriel a déjà conquis le cœur des fans, comme celui de Logan : « Je ne connaissais pas du tout Sven Botman, mais j’ai été agréablement surpris, j’ai découvert un joueur incroyable avec des qualités physiques et athlétiques impressionnantes

Un début de saison prometteur ?

Le début du championnat donne pour l’instant raison aux décisions des dirigeants lillois. Leader du championnat avec 17 points en 7 matchs et toujours aucune défaite pour le LOSC alors que l’Europa League approche à grand pas. Chez les supporters, les attentes sont élevées : «  Je vois clairement cette équipe du LOSC jouer les premiers rôles cette saison. Je pense que l’équipe va progresser et monter en puissance. Si l’attaque fonctionne bien je vois clairement Lille titiller le PSG au niveau du championnat car la solidité défensive est assez impressionnante cette saison, néanmoins j’attends de voir comment l’enchaînement des matchs tout les trois jours va affecter les joueurs car je pense que c’est durant cette période qu’on pourra juger cette prometteuse équipe lilloise. » nous dis Kévin qui partage un avis similaire à celui de Thomas : « On doit finir sur le podium, c’est indéniable. Je trouve qu’on a un effectif vraiment complet et de qualité. On a 18 joueurs capables d’évoluer à un très bon niveau en L1. De plus, on a aussi un effectif qui doit nous permettre d’être crédible en Europa League. ».

D’autres comme Idriss, restent plus sceptiques quand au jeu prôné par les Dogues depuis le début de saison et voit le calendrier européen arrivé comme un défi supplémentaire : « Il va falloir varier davantage sur les systèmes comme le 4-4-2 a d’autres dispositifs ce qui permettrait de donner plus de temps de jeu à d’autres joueurs comme Xeka et Yusuf Yazici. On tarde trop à innover en L1 et les coupes d’Europe sont déjà là à nos portes. On sait que combiner les deux c’est un véritable défi, car c’est une belle et longue aventure qu’on va vivre dans les conditions qu’on connaît. »

Prochain rendez-vous pour le LOSC ce jeudi pour leur premier match en Europa League face au Sparta Prague.

Louis Havet