L’Etablissement français du sang voit rouge

Avec le confinement, les dons du sang ont été moins nombreux. Aujourd’hui le manque se fait ressentir. L’Etablissement français du sang (EFS) qui, malgré plusieurs campagnes pour encourager les citoyens à donner leur sang, subit une situation préoccupante. La maison du don avenue Charles Saint-Venant s’organise pour répondre aux besoins.

L’Etablissement du Don du Sang de Lille en alerte après la diminution des dons depuis la pandémie de coronavirus. @EFS

La situation actuelle est compliquée. Les stocks sont en tension depuis quelques semaines. Avec la Journée Mondiale du sang le 14 juin, l’EFS avait perçu des stocks plus importants. Mais depuis la fin de l’été, la diminution se poursuit. « Par rapport à l’année dernière, on constate une baisse de 25 points sur la même période » détaille la structure.

« Nous devions vite trouver des solutions pour réorganiser la collecte en fonction de la Covid-19 »

Les besoins avaient en quelque sorte diminué avec l’annulation successives des opérations programmées et la diminution du nombre d’accidents. Après le déconfinement, le niveau normal était atteint. « Il ne faut pas oublier que certains souffrent de maladies chroniques. Recevoir du sang est vitale pour eux ». Romain, 18 ans, l’a bien compris. Assis dans son fauteuil en attendant que la collecte se termine, il se livre : « Je viens d’être majeur et j’ai déjà donné mon sang deux fois depuis la fin du confinement. Je sais que ces dons ont de l’importance pour les personnes malades ou les besoins scientifiques ».

L’ESD met en place une campagne nationale pour retrouver multiplier les dons. @EFS

Sécurité sanitaire assurée

Tout en sachant que pour des raisons de sécurité, les collectes mobiles au sein des entreprises ou universités sont mises en arrêt. Il existe un fort ralentissement des rythmes de collectes. Pour autant, la plupart des donneurs ne sont pas inquiets. Le milieu médicalisé met en confiance les donneurs car il n’y a pas d’influence. « J’ai dû prendre rendez-vous dans la journée pour pouvoir venir » raconte Romain. Les mesures barrières sont appliquées, et cela dès l’entrée : obligation de changement du masque, gel hydroalcoolique. Après chaque patient, une désinfection des matériaux est effectuée.

Pourtant, un nouveau confinement est redouté par les infirmiers et médecins. « Ca serait fatal pour nous, même si on autorise les citoyens à venir donner. Je ne sais pas comment on ferait ». De même pour les donneurs. « Donner son sang en période de crise sanitaire, c’est compatible même si c’est compliqué. Ça ne prend qu’une heure de votre temps et vous agissez pour la société » termine Romain.

Pour donner son sang, il faut néanmoins respecter quelques conditions. Il faut être âgé entre 18 et 70 ans et peser plus de 50 kg. Certaines contradictions ne permettent pas de donner son sang (SIDA, hépatite, coronavirus au vu de la saison). Il faut également espacer les dons sous peine d’anémie et de problèmes de santé.

Maison du don de Lille : 38-42 avenue Charles Saint-Venant (près de la gare Lille Flandres) Téléphone :03 28 54 21 22 Adresse mail : mon-rdv-dondesang.efs.sante.fr

Claire Boubert