Le Bloempot a fermé le restaurant et ouvert un marché de producteurs locaux

Manger sain et soutenir les producteurs locaux ? Grâce à Florent LADEYN, le célèbre  finaliste de la saison 4 de Top Chef c’est possible !

Face au nouveau confinement et à la fermeture de son restaurant le Bloempot, situé au cœur du vieux Lille, Florent Ladeyne ne se laisse pas abattre. Au contraire, il en profite pour reconvertir sa cantine flamande en marché local. Une occasion de permettre aux producteurs locaux de continuer leur activité, tout en offrant aux Lillois l’occasion de se régaler avec des produits de leur région.

Bolemport, situé au coeur du vieux Lille, ne reste ouvert que pour la vente à emporter

Aider les petits producteurs

Pour le chef, il faut repenser nos modes de consommation. Il nous explique le sens de sa démarche : « Aujourd’hui le Bloempot n’est plus un restaurant mais un marché. On accueille les gens avec qui on travaille à longueur d ‘année. On n’arrive pas à être client chez eux, alors autant qu’ils aient des clients ici. Notre local est vide, super bien placé dans Lille, alors on leur offre la possibilité de faire un marché couvert et de vendre leurs produits aux Lillois. »

Au menu: des légumes venus des 4 coins des Hauts-de France (de Dries, des jardins du Noteboom à Bailleul, ou encore du Monde des mille couleurs à Ypres),  les pigeonneaux d’Alex Dequidt & Fils, et le pain de Leffrinckoucke, au levain de seigle. Un trésor pour les locavores*

Tous les samedis, de 10h à 14h le Bloempot se transforme en marché couvert. Crédit : Stéphane Mortagne

Une idée originale mais pas inédite

En mai, lors du premier confinement, le chef nordiste avait déjà volé au secours des maraichers de la région. Son second restaurant Lillois, le Bierbuik, situé rue Royale, non loin du Bloempot, avait également ouvert ses portes à un marché locale éphémère.

Cette fois encore, le succès est au rendez-vous : « On a fait ça samedi dernier, ça a été un carton. Là j’ai de nouveaux producteurs qui vont arriver, ça en fera 6 au total» s’enthousiasme le chef étoilé.  Seule ombre au tableau : le projet est victime de son succès. Aux vues des protocoles sanitaires en vigueur, le local de 80m2 ne peut  accueillir qu’un nombre limité de stands. 

Une initiative désintéressée, sinon par un désir de soutenir les circuits courts et l’idée d’un monde meilleur.

Locavore* : individu prônant la consommation de nourriture produite dans un rayon allant de 100 à 250 kilomètres maximum autour de son domicile

Alice Gadenne

Restaurant Bloempot, 22 rue des Bouchers à Lille