Quelles alternatives au « black friday » ?

Depuis plusieurs années déjà, le dernier vendredi de novembre est devenu une journée d’importantes promotions dans le monde entier. Si bien que les consommateurs deviennent prêts à acheter tout et n’importe quoi tant que c’est fortement soldé et les marques usent du concept en transformant le black friday en black week et même en cyber monday. Comment faire face à ce flux de rabais au mieux ?

Si en France, sur demande de l’État, le « black friday » a officiellement été reporté au 4 décembre, pour les marques internationales et même certaines marques françaises, les réductions ont d’ores et déjà commencé en début de semaine. Au programme, des baisses de prix allant souvent jusqu’à -70%, de quoi vous donner envie d’acheter une tondeuse à gazon même sans avoir de jardin ! Aujourd’hui les consommateurs croulent sous un flot d’offres, certaines marques sont même accusées de gonfler les prix pour proposer des réductions si conséquentes, en bref, le « black friday » est-il encore voué à perdurer ?

S’ajoute à cela un véritable impact environnemental, cette frénésie d’achat pousse à la consommation de biens pas forcément nécessaires qui ne seront finalement pas utilisés, sans parler du fait que les nombreuses commandes en ligne génèrent une pollution lors de l’achat et du transport.

Mais quelles sont donc nos solutions pour faire face à cette journée noire pour l’environnement ?

1) Boycotter le « black friday »

C’est là la solution la plus radicale choisie par de nombreuses marques. Jugeant que les prix pratiqués sont honnêtes et justes, un rabais sur le prix de vente serait synonyme de moins bonne qualité. Par ailleurs, les convictions des consommateurs entrent également en jeu, une certaine lassitude de cette poussée au consumérisme rend de plus en plus nombreuses les personnes qui ne souhaitent pas consommer en cette journée.

2) Soutenir une cause avec le « green friday »

L’association Green Friday regroupe de nombreuses marques qui profitent de cette journée de soldes pour faire de la sensibilisation à une cause, animale ou écologique entre autres. Même sans faire partie intégrante de l’association, un grand nombre de marques s’engagent par exemple à reverser une partie des bénéfices générés pour des causes importantes. L’occasion d’allier bonne action et shopping responsable.

3) Lister ses besoins

Pour profiter des promotions de cette journée sans avoir à culpabiliser, l’idée est tout simplement de lister vos besoins au préalable, qu’il s’agisse de biens personnels ou encore des cadeaux de Noël. Ainsi, vous ne consommez que le nécessaire sans achat superflu tout en profitant de prix attractifs. Pourquoi ne pas profiter de cette journée pour investir dans une pièce couteuse qui vous fait de l’oeil depuis longtemps par exemple ?

4) Privilégier la seconde main

Avant de valider un énorme panier par exemple de pièces de mode, il peut être intéressant pour votre porte-monnaie et pour la planète de vérifier si les articles ne sont pas disponibles à la revente en seconde main. De nombreux articles de mode, principalement issus de la « fast-fashion » sont disponibles sur ce marché, et le plus souvent, encore neufs.

5) Se tourner vers les petits créateurs

Pour s’assurer une meilleure visibilité face aux géantes multinationales, nombreux sont les petits créateurs à également proposer des prix remisés lors de cette journée. Pour les soutenir en cette période difficile tout en achetant une pièce à forte plus-value, vous pouvez profiter du « black friday » pour faire votre shopping auprès d’eux et ainsi privilégier les petits commerces et l’économie locale.

En somme, le « black friday » offre donc bien plus d’opportunités que de simples remises, à vous de trouver celle qui vous correspond le plus !

Océane Blin