La Fabrique Verte vous aide à fabriquer vos propres cadeaux de Noël

Noël approche à grands pas et avec lui la date limite pour trouver les cadeaux. Peut-être certains se sont déjà précipités dans les magasins qui ont rouvert il y a peu. Pour d’autres, ce sera probablement le « Do It Yourself », plus communément appelé DIY, dont l’association La Fabrique Verte propose des ateliers.

Le DIY, c’est une façon de faire-soi même, par ses propres moyens, avec ses propres mains. Il a commencé à apparaître au début du XXe siècle aux États-Unis dans des revues telles que Popular Mechanics et Mechanix Illustrated. Il s’est ensuite répandu dans le reste du monde. Aujourd’hui, le DIY envahit internet. On peut retrouver des vidéos « tuto » sur Youtube ou des articles qui donnent des idées. Le site internet Muramur présente « 10 superbes cadeaux faits à la main à offrir ce Noël ! », sur déco.fr on retrouve « 55 idées de cadeaux DIY » ou encore « 26 faciles idées de cadeaux à faire soi-même, que tout le monde aimera » sur gaffelagirafe.com. « Pour épater sans se ruiner », « Un cadeau fait maison fait toujours beaucoup plus plaisir qu’un cadeau acheté en magasin », « une belle façon de personnaliser ses présents en leur apportant un supplément d’âme et de savoir-faire maison », voici comment ces sites nous présentent le DIY.

On ne manque pas d’idées : des chandelles maison, des vaporisateurs d’ambiance, des pots pourris, des produits cosmétiques, des plaids, des bijoux… Aujourd’hui nous n’avons que l’embarras du choix. Mais pourquoi se tourner vers des cadeaux faits main plutôt que de les acheter ?

Valérie Weus, co-fondatrice et trésorière de l’association La Fabrique Verte, nous a accordé un entretien dans lequel elle nous a présenté les apports des cadeaux faits main. La Fabrique Verte est une association de 4 ans et demi siégeant à Dunkerque. Elle œuvre pour expliquer au plus grand nombre ce qu’on peut faire à la maison avec des ingrédients naturels. Que ce soit des produits ménagers, des cosmétiques, des coutures recyclées, tout est possible pour les membres de l’association.

Des ateliers pour concevoir des cadeaux soi-même

Valérie s’occupe, avec une autre membre de l’association, de toute la partie « atelier ». La Fabrique Verte en propose pour concevoir des cadeaux soi-même. Il y a tout d’abord l’atelier « SOS Gourmandises ». Les participants viennent avec des contenants, comme des pots de mayonnaise ou de confiture, qu’ils remplissent d’ingrédients pour faire des cookies ou des riz au lait par exemple. Ces pots sont ensuite customisés, la recette y est attachée et ils sont prêts à être offerts.

Confection des « SOS Sablés de Noël » à la maison de la tente verte à Rosendaël en 2019

L’association propose également un atelier pour faire ses cosmétiques soi-même. Des kits sont vendus avec tous les ingrédients pour des shampoings solides, des baumes à lèvre… Afin de permettre à tout le monde de concevoir eux-mêmes leurs produits, La Fabrique Verte a créé le groupement d’achat. Ils se sont aperçus que les ingrédients pour les produits ménagers et les cosmétiques se vendent le plus souvent en kilo. Or « quand on a besoin que de 15 g, ça va dans l’armoire, ça prend l’humidité et quand on veut le réutiliser, on va racheter un sac d’un kilo ce qui n’est vraiment ni économique, ni écologique » affirme Valérie. Donc l’association achète en grosse quantité pour revendre ensuite en petite quantité dans leur kit. Enfin, pendant la période de Noël, l’association met en place un marché de Noël où tous les kits sont vendus à 5 € le kit.

Les apports du DIY

Selon Valérie, les personnes qui viennent aux ateliers sont d’abord là parce qu’ils ont été sensibilisés. Il sont également « très contents de voir qu’on peut réaliser un produit sans aucun élément chimique, que tous les produits sont naturels et non allergènes » nous confie-t-elle. De plus, le coût économique est moindre. Valérie nous livre un exemple : un shampoing solide revient à 2 € et dure plus longtemps, « si on a des cheveux mi-longs et qu’on se lave les cheveux une fois pas semaine, le shampoing on va l’avoir toute l’année ». Il y a également tout un apport pour l’écologie. On utilise des produits moins polluants, on évite les emballages plastiques, on consomme moins et on évite le gaspillage.

Mais il n’y a pas seulement des avantages économiques et écologiques. Valérie ajoute à cela un avantage plus « humain » : « la partie faire soi-même c’est très valorisant pour la personne qui l’a fait. Ça la rend fière de réaliser ces cadeaux. […] Offrir quelque chose qui a été fait main c’est un peu offrir quelque chose de soi ». Dans ces DIY, on y ajoute une part de nous-mêmes, on prend également du temps pour le faire et on pense à la personne à qui on veut l’offrir. On réalise donc des créations uniques auxquels on ajoute une valeur sentimentale. « Je pense que quand on reçoit un cadeau fait par quelqu’un d’autre, on lui porte un peu plus d’attention aussi » ajoute Valérie.

« Ça valorise le cadeau, ça le rend plus humain »

Valérie Weus, co-fondatrice de La Fabrique Verte

Par ailleurs, on ne court plus les magasins, on se détend et on prend le temps de créer. Cela nous enlève du stress en cette difficile période.

En ce moment, à cause de la crise sanitaire, l’association a dû fermer ses ateliers. Néanmoins, ils sont sur un nouveau projet pour un marché de Noël, peut-être via internet.

Léa Comyn