Maya Weug, première femme à intégrer la Ferrari Driver Academy

La jeune pilote est entrée dans l’histoire de la Scuderia Ferrari en devenant la première femme à rejoindre les bancs de son école de pilotage. À présent, elle va être formée à bord d’une monoplace, dans le but d’atteindre un jour la catégorie reine. 

https://f1only.fr/wp-content/uploads/2021/01/FDA_GIRLSONTRACK_DAY4_497-scaled.jpg
Crédits : Ferrari

À 16 ans seulement, Maya Weug est la première femme à rejoindre la Ferrari Driver Academy. Actuellement, cette école prestigieuse et surtout très sélective ne compte que huit élèves, uniquement des garçons. Ils sont tous entraînés pour gravir les échelons jusqu’aux Grands Prix de Formule 1. La jeune pilote marchera donc dans les pas de Charles Leclerc, classé huitième au championnat des pilotes de Formule 1 en 2020. La sélection de Maya Weug découle du programme Girls On Track, lancé cette année par la Scuderia Ferrari. L’objectif est de sélectionner, parmi les talents féminins de la discipline, celle qui intégrera et sera formée par la Ferrari Driver Academy. Le programme a commencé par 5 jours d’évaluations, d’ateliers et de formations hors-piste. Il s’est finalement terminé par deux journées décisives, consacrées au pilotage d’une Formule 4 sur le circuit de Fiorano. Au terme de ces deux jours, les experts de la Ferrari Driver Academy ont du faire leur choix parmi 4 finalistes : Julia Ayoub, Antonella Bassani, Doriane Pin et bien sur Maya Weug. 

La pilote belgo-néerlandaise, qui est née en Espagne, commence le karting à l’âge de 7 ans. Son père est passionné de sports mécaniques et décide d’initier Maya et son frère. La petite fille se révèle être très à l’aise sur les circuits et plutôt douée pour le pilotage. Deux ans plus tard, elle commence à participer à ses premières compétitions régionales, en Espagne. Elle atteint ensuite le niveau supérieur avec le championnat national. C’est alors qu’elle est repérée par la Fédération internationale de l’automobile (FIA), qui travaille actuellement à rendre le sport automobile plus accessible aux femmes. En théorie les courses sont mixtes, pourtant le championnat du monde de Formule 1 existe depuis 71 ans et seulement deux femmes ont concouru en Grand Prix.

À présent, la jeune femme va devoir se préparer pour le championnat de Formule 4. Mais Maya Weug est ambitieuse et se fixe déjà des objectifs audacieux. Elle souhaiterait atteindre les Grands Prix de Formule 1 d’ici quatre à cinq ans. La pilote va devoir faire ses preuves mais si ses résultats sont à la hauteur des espoirs de l’écurie, une grande carrière pourrait bien s’offrir à elle.

Mathilda Calais