L’Audito 2.0, ou comment l’ONL continue de travailler malgré la Covid

Covid oblige, les opéras, orchestres ou lieux d’art sont fermés en ce moment. L’Orchestre national de Lille (ONL) a cependant décidé de maintenir sa programmation de début de saison tout comme les emplois des musiciens, techniciens et autres intermittents. Un choix fort, qui se concrétise avec l’Audito 2.0, playlist gratuite lancée sur YouTube par la structure. Explications avec Nicolas Foulon, responsable des relations presse de l’ONL.

Lille a Charles de Gaulle. Mais Lille a aussi Jean-Claude Casadesus, le formidable et désormais retraité fondateur-chef d’orchestre de l’ONL, l’Orchestre National de Lille. Malheureusement, avec la fermeture du lieu à cause des mesures sanitaires, son successeur Alexandre Bloch ne peut lui plus continuer de faire briller l’orchestre… Ou pas tout à fait comme avant. Car l’ONL a lancé l’Audito 2.0, « une playlist sur la chaîne YouTube de l’orchestre (chaîne qui existe d’ailleurs depuis 2009) avec des concerts enregistrés directement dans l’auditorium du Nouveau Siècle de l’ONL, raconte Nicolas Foulon. Ce sont ceux du programme prévus en début de saison, captés avec notre propre studio numérique. Nous sommes l’un des seuls orchestres à disposer de cet outil, qui nous permet de capter nos concerts à moindre coût. Nous avons une autonomie dans notre politique visuelle. » Une façon pour les musiciens de continuer de pratiquer, mais pas que, dans une période loin d’être folichonne pour les finances du monde de la culture… « Cela nous permet surtout de faire travailler beaucoup de personnes, des intermittents, des techniciens, les musiciens, tout cela grâce aux différentes subventions reçues par l’Etat, Lille, et nos sponsors. Les captations sont aussi assurées par le Crédit Mutuel du Nord. » continue le jeune homme de 36 ans. Un engagement gardé, et respecté, envers les personnes embauchées, qui fait que les artistes venant travailler ont confiance. Et continuent de venir, bien entendu. Un Audito 2.0 gagnant donc, alors que Nicolas Foulon rapporte que le nombre d’abonnés sur YouTube a augmenté, et que les concerts comptabilisent 110 000 vues depuis octobre !

Le studio numérique d’enregistrement, qui appartient à l’Orchestre (Ugo Ponte, pour l’ONL).

Une façon de continuer d’exister, mais aussi de démocratiser la musique classique

L’idée est venue après cet été, en juin, lors du premier concert entièrement digitalisé capté par l’ONL, continue Nicolas Foulon. La structure a alors décidé que c’était le moment de se lancer, en maintenant sa programmation originelle, enregistrant les concerts dans leur intégralité. D’une scène d’auditorium, le Nouveau Siècle s’est transformé en plateau de tournage, pour le bonheur des amateurs de musique. Pas un « one shot » a contrario pour l’ONL, qui souhaite conserver le format quand le public reviendra, pour lui permettre « de revivre les concerts ». En attendant, l’Audito 2.0 est la possibilité d’expliquer, en interviews d’artistes et autres, la musique classique. De proposer des concerts spécialement dédiés aux familles, retransmis les samedis après-midi, ou encore des concerts inédits.  « Il y a des avantages ; la gratuité, la pédagogie, même si elle existe depuis longtemps chez l’ONL, mais cette visibilité peut aussi par exemple amener des personnes à l’étranger à nous regarder ! Cela amène aussi des personnes qui n’ont pas l’opportunité financière, géographique, ou même culturelle, d’écouter et voir la musique classique. » Si pour revenir savourer un concert de l’ONL, il faudra encore patienter, voir les choses par l’autre bout du tuba avec l’Audito 2.0 redonne une note positive, à une période qui prend parfois des airs de Dies Irae.

Clément Maillard

L’audito 2.0, à retrouver ici : https://www.youtube.com/watch?v=0kwSyswlHCA&list=PLjt12Zt-aSM12p3JI5CXB8zllWROJOD9-&ab_channel=OrchestreNationaldeLille

Concerts filmés sur place, la force de l’ONL actuellement (Ugo Ponte @ONL).