Twitch, ce nouveau média devenu nouvel outil politique ?

Depuis 2020, la plateforme Twitch héberge de plus en plus d’utilisateurs. Initialement destinée à un public passionné par le jeu-vidéo, elle s’est diversifiée en accueillant des journalistes ayant trouvé une nouvelle manière d’informer.

Samuel Etienne et François Hollande en direct sur Twitch

Twitch est une plateforme de streaming fondée en 2011. Les créateurs de contenus, que l’on appelle streamers, diffusent une vidéo en live pendant plusieurs heures. Ils jouent, discutent, et partagent avec les spectateurs. Ceux qu’on appelle les viewers peuvent directement interagir avec le streamer dans un tchat écrit. C’est à l’opposé de YouTube, dont les vidéos sont montées avec un rythme très élevé, . Twitch est un live durant lequel le streamer capte l’audience pendant plusieurs heures. Rachetée par Amazon en 2014, Twitch accueille une communauté majoritairement de gamers et de passionnés de jeux-vidéos.

Une plateforme en effervescence

En France, on compte 5 millions de visiteurs par mois. La plateforme s’est particulièrement fait connaitre aux yeux de tous grâce au ZEvent. ZEvent est un évènement caritatif lancé en 2016 par le streamer Zerator. Il réunit d’autres streamers le temps d’un week-end pour récolter des fonds pour une association. L’événement bat des records tous les ans et a même récolté 5,7 millions d’euros pour Amnesty International l’année dernière. En 2020, le confinement permet à Twitch d’accueillir de nouveaux utilisateurs. Les gens à la recherche de contact et de proximité se rapprochent du naturel que proposent les streamers pendant plusieurs heures sur la plateforme.

De ce fait, Twitch se diversifie, du sport, de la musique, mais surtout de l’information. Au fil des années, Twitch est devenu un média à proprement parler. Des émissions, des web tv, des talk-show à l’image du Récap ou de Popcorn, les internautes semblaient accepter que la télévision, s’intègre à petite dose sur leur terrain de leurs jeux. Une relation qui prendra de l’ampleur lorsque Samuel Etienne, animateur de Questions Pour un Champion, et présentateur de la matinale sur France Info arrive sur Twitch fin 2020. Le journaliste se passionne pour le stream d’Etoiles, qui consomme différemment son émission QPUC dans la Nuit de la Culture.

Quand l’information débarque sur Twitch

Curieux, Samuel Etienne décide de lancer sa propre chaine Twitch car il apprécie la communauté et l’échange disponible grâce à la plateforme. Sa bonne réputation sur Twitter et le rôle d’intermédiaire entre l’ancienne génération de la télévision et la nouvelle consommant d’internet plait. Cela lui permet de connaitre un succès rapide. Sur sa chaine, il met en place une revue de presse, dans son émission : « La matinée est tienne ». Plusieurs matins dans la semaine, il lit les gros titres de presse mais aussi l’actualité locale devant ses viewers. Ses streams accueillent plus d’une dizaine de milliers de viewers et surtout, Samuel Etienne fait parler de lui.

Tous les journalistes de la presse écrite, de la radio, de la télé se passionnent pour ce journaliste qui arrive à attirer l’attention d’un public qu’ils semblaient perdre depuis des années. Sur internet, la crédibilité des journalistes est souvent mise en avant et jugée à tort ou à raison selon les cas sur les réseaux sociaux. De ce fait Samuel Etienne accorde des interviews dans de nombreux médias et se fait remarquer. Certains observateurs, pourtant, tiquent déjà lorsque l’on évoque sa revue de presse. Certains journalistes le qualifiant de trop élogieux à l’égard de certains journaux et de ne pas parler de médias alternatifs. Une critique qui ne fait pas de bruit, mais qui sera mise en avant lorsque Samuel Etienne divisera la sphère médiatique un peu plus tard.

L’arrivée de Samuel Etienne sur Twitch supposait une inquiétude pour de nombreux utilisateurs, qui craignaient l’arrivée de la télévision. Les médias profitent de l’expérience de Samuel Etienne pour tenter leurs chances : BFMTV, France Télévisions, TF1, plusieurs chaines se lancent à l’assaut de Twitch avec l’ouverture nécessaire pour s’implanter. En effet, pour attirer, les codes de la télé doivent être écartés, les chaines doivent s’adapter à Twitch et non pas diffuser le contenu de la même manière. Néanmoins mêmes si l’approche n’est pas mauvaise, la formule n’accroche pas les viewers. Pour le cas de BFMTV, la chaîne d’information a dû faire face à un tchat hostile à son égard. Face à 22 000 viewers, Margaux de Frouville a vu défiler des messages, très virulents, des insultes violentes et puériles, suggérant que cette communauté ne souhaitait pas accueillir la journaliste.

Une plateforme destinée à se politiser ?

La raison est que les utilisateurs de Twitch ne veulent pas voir leur site changer. Plus qu’une arrivée de la télévision et de ces concepts, ils ont peur d’une politisation de la plateforme, et c’est là que Samuel Etienne est pointé du doigt. Premièrement, la politique n’en est pas à son premier coup d’essai sur Twitch : le président du parti la France insoumise, Jean Luc Mélenchon, avait déjà lancé sa chaine en 2020. Plus récemment, Gabriel Attal avait fait polémique en recevant des influenceurs à l’Élysée pour évoquer la condition des étudiants pendant la crise sanitaire. Les politiques veulent faire passer leur message à ce public mais ne parviennent à l’adapter pour qu’ils soient écoutés. Le discours reste le même et Twitch n’est utilisé que pour faire des coups de communication sans changer fondamentalement leurs discours.

C’est ainsi que l’on retrouve Samuel Etienne, qui a accepté de recevoir l’ancien Président de la République François Hollande début mars. Déjà, les réseaux s’enflamment à l’annonce de cette rencontre. Twitch devient-il la télévision ? Les acteurs de la télévision deviennent (répétition) les acteurs de Twitch ? Même si Samuel Etienne espère laisser la parole au tchat pour poser leurs questions, les avis sont plus que partagés car avec la politique, le public change, mais la formule reste la même. Pour François Hollande, ancien Président et qui n’apparait pas dans un objectif politique proche, cet interview chez Samuel Etienne a été l’occasion de redorer son image. Devant une audience atteignant un pic de 84 000 spectateurs, François Hollande répond aux questions de Samuel Etienne sur des thématiques assez larges. L’exercice est calme et met en avant la proximité entre le journaliste et le politicien.

Critiques aux premiers abords, les avis ont été moins virulents une fois l’interview passé. François Hollande ayant joué le jeu de Twitch, il est arrivé avec plus de franc-parler qu’un homme politique que l’on peut généralement retrouver sur les plateaux télés. De nombreux politiciens comprennent alors que Twitch peut être un tournant pour se faire comprendre auprès des jeunes, notamment en voyant l’accueil reçu par François Hollande.

Néanmoins, l’arrivée de François Hollande paraissait moins menaçante chez les plus réticents. Les viewers s’attendaient à une ouverture plus large d’un homme politique ayant déjà été président, contrairement à un homme actuellement en place et/ou qui se rendrait sur Twitch dans le but d’établir sa campagne en 2022. Si l’on a pu voir Emannuel Macron répondre aux Youtubeurs McFly et Carlito, c’est Jean Castex qui a répondu à l’appel de Samuel Etienne pour se rendre sur Twitch. Etant membre du gouvernement actuel, les internautes s’interrogent : est-ce que l’aisance en passant par Twitch peut proposer une interview inédite, des réponses intéressantes voire des nouvelles mesures à venir de la part du Premier Ministre ? Et bien non.

Cet entretien a été assez similaire à ce que l’on peut voir à la télévision ou lors des prises de parole du gouvernement. Le Premier Ministre garde le même ton, reste vague et n’expose pas de nouvelles idées. Il esquive même des questions quand Samuel Etienne essaie de le pousser sur la promesse non tenue du nombre de lits en réanimation. Il chasse le naturel malgré ce contexte et ce contact avec les jeunes que l’interview était censé apporté.

Sans filtre, la plateforme est limitée. Au final que peut-on conclure si l’on considère Twitch en tant que média ? La notion la plus importante est le public visé. Les utilisateurs de Twitch sont en majorité les 18-35 ans, passionnés majoritairement par les jeux vidéo et s’étant éloignés des médias traditionnels. Cependant, Samuel Etienne a su prouver que ce public n’était pas fermé à l’information, mais simplement qu’il n’est pas amené vers elle de la meilleure des manières. La revue de presse bienveillante du journaliste de France Info a prouvé que les jeunes souhaitaient s’informer. Néanmoins, la politique reste un sujet assez sensible sur Twitch. Entre le franc-parler des viewers aux streamers et la langue de bois des politiques dans leur discours, le dialogue n’existe pas encore complètement entre les deux camps.

Louis Havet