Festival de street Food à Lille : une première plutôt réussie

Devanture du stand « Electrico Lisbon Urban Food » (Crédit Photo : Romain Lesourd)

Pendant quatre jours, du 7 au 10 octobre, s’est tenu pour la première fois un festival de street Food à Euratechnologies (165 avenue de Bretagne). Ce festival a accueilli un total de 15 stands fooding, 5 micro-brasseries ainsi que de nombreuses activités pour les grands, comme pour les petits. Un projet qui a pour but à la fois de mettre en avant les artisans locaux, mais également de proposer Lille à la table restreinte des villes gastronomiques françaises.

Nous nous sommes rendus au sein de ce festival pour recueillir les ressentis des différents acteurs, de l’organisateur jusqu’au consommateur. L’identité des interrogés ne sera pas communiquée par respect de l’anonymat. Seules les fonctions et les situations de ces derniers figureront dans les échanges.  

Notre premier échange concerne un des nombreux organisateurs du festival.

A qui devons nous l’organisation d’un tel travail ? Et dans quel but ?

Organisateur : Nous devons cette première édition de festival de street Food à l’agence d’attractivité « Hello Lille ». Une agence dont l’objectif est de présenter Lille comme une destination urbaine, jeune, culturelle… La volonté de proposer ce festival s’inspire du fait de fédérer les nombreuses offres de street Food qui commençaient à s’accroître au sein de la ville. Mais également de proposer Lille comme une potentielle capitale culinaire, comme Lyon ou Bordeaux par exemple.

Pour l’organisation de ce festival, avez-vous fait un appel à la participation ?

O : En réalité, nous sommes en relation avec la majorité des Food court lillois. Nous leurs avons exposé notre projet et nous leurs avons posé des questions afin de savoir s’ils étaient intéressés. Après, pour ce qui est de l’organisation interne, nous sommes en collaboration avec le lycée Gaston Berger. Nous avons engagé plusieurs étudiants pour nous aider à mettre en place ce festival. Que ce soit pour les contrôles sanitaires ou l’orientation des visiteurs, ils ont répondu présent. Et je pense que ce projet est bénéfique pour eux, du fait qu’il leur donne des responsabilités.

Êtes-vous satisfait pour le moment de ce festival ? Répond-il à vos attentes ?

O : C’est une première, on peut donc toujours trouver des choses à améliorer. Après, l’essentiel est là, il y’a du monde. Nous avons eu beaucoup de bons retours qui se sont traduits notamment par une grande présence lors d’événements, comme par exemple lors du combat des chefs de vendredi. Je peux donc dire que ce festival répond à nos attentes.

Si cette première édition se traduit par un franc succès, cela veut dire qu’une suite est envisageable ? 

O : Oui je pense. Si cette première édition se traduit par un succès populaire, cela peut nous ouvrir d’autre champs de possibilité. D’autant plus qu’au sein de notre agence, nous aimons proposer de nouvelles choses. Donc si nous refaisons ce type d’événement, le format ne sera sûrement pas identique, nous proposerons de nouvelles choses.

L’affluence dans un des bâtiments du complexe Euratechnologies (Crédit Photo : Romain Lesourd)

Deux témoignages : l’un provenant d’un brasseur, l’autre provenant d’un duo de restaurateur

Qui êtes-vous et que proposez-vous ?

Brasserie Motte-Cordonnier : Nous sommes une ancienne brasserie qui est apparue en 1650, qui se transmet de génération en génération à Armentières. Nous proposons des bières ambrées et blondes, qui ont la particularité de porter le nom de nos aïeux comme la bière blonde René ou encore Camille. Ce choix traduit notre volonté de maintenir l’esprit familial qui caractérise notre brasserie.

Roule ma poule (Eggcellente rôtisserie) : Nous sommes une rôtisserie qui a pour but de marquer vos pupilles gustatives. Nos produits sont tous 100% français et 100% locaux. Nos poulets sont élevés en plein air et disposent du label rouge. À eux s’ajoutent des fruits et légumes de saison.

Quelle est votre avis sur ce festival ? 

B.M.C : Je pense que c’est une bonne idée d’avoir organisé ce festival au sein de Lille. De plus, d’un point de vue personnel, nous sommes établis à Armentières, qui n’est pas dans Lille même. Ce festival nous permet donc de recibler une nouvelle clientèle.

R.M.P : Ce festival nous permet de rencontrer du monde, de nous faire connaître. Et par nous, nous entendons notre rôtisserie mais également nos fournisseurs. Cela permet de leur faire un petit peu de pub !

Devanture du « Roule ma poule » (Crédit Photo : Romain Lesourd)

Quelques avis de la part des consommateurs :

Quels sont vos avis sur ce festival et sur ce qu’il propose ?

Consommateur 1 :  Je suis agréablement surpris par la diversité des stands. Nous aimons l’idée de proposer ce genre d’évènement à Lille. De plus vu que je travaille également dans le domaine alimentaire, ce festival me permet de rencontrer de nouvelles personnes et de me donner de nouvelles idées.

Consommateur 2 : J’ai une bonne impression de ce festival. Maintenant pour ce qui est du niveau de la restauration, je trouve que les prix sont un peu trop élevés pour des produits un peu trop légers à mon goût.

Consommateur 3 : Le point positif de cette festivité est de présenter une multitude de produits, ce qui en fait son originalité. Mais à mon sens, il manque encore pas mal de stands pour qu’il soit véritablement complet. J’attends donc, avec impatience, de voir les prochaines éditions.

Romain LESOURD

Site internet de « Hello Lille » : https://hellolille.eu/

Lien internet pour retrouver l’intégralité des participants et des produits proposés lors du festival : https://www.lillestreetfoodfestival.com/programmation/

Site internet de la Brasserie Motte-Cordonnier : https://bieresmottecordonnier.fr/#

Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/mottecordonnier/?hl=fr

Site internet du « Roule ma poule » : https://www.roulemapoulelille.fr/

Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/roulemapoulelille/