Non, le Père Noël n’est pas une invention de Coca Cola !

Le Père Noël est un personnage qui symbolise la fête de Noël tout autour du globe, chacun d’entre nous le connaît mais l’histoire de ce personnage (fictif ?) est bien moins connue. La rumeur voudrait qu’il s’agisse d’une invention américaine, commerciale qui plus est: il n’en est rien…

File:Coca-cola truck.jpg
Photo: Camion de Coca Cola, Utrecht (Pays-Bas), creative commons.

Qui a dit que le Père Noël était américain ? À vrai dire ceux-ci ont raison, mais ce n’est pas à cause d’une campagne publicitaire d’une marque de soda ! Pour parler du Père Noël, il nous faut d’abord parler de son ancêtre européen, Saint Nicolas. Évêque d’Asie Mineure aux premiers temps du Christianisme entre le troisième et quatrième siècle, il se voit associé de nombreux pouvoirs dans les pays germaniques: le saint remplace alors le dieu païen Odin. Pour ceux qui ont grandi à la frontière belge, le personnage n’est pas inconnu: c’est lui qui sauve trois enfants mis dans un saloir par le terrible Père Fouettard (« Pierre Lenoir » à l’origine, Zwarte Piet en Néerlandais), ce même Fouettard qui est puni par le saint et qui doit le suivre à travers le monde pour punir les cancres en leur donnant du charbon en lieu et place de bonbons tous les 6 décembre. La tradition est européenne mais ne s’est pas exportée partout: on la retrouve en Allemagne, en Autriche, en France (Lorraine, Ardennes, Alsace et Nord-Pas-de-Calais), en Pologne, aux Pays-Bas et en Hongrie…

Comment Saint Nicolas est devenu le Père Noël ? Saint Nicolas est le saint patron des marins, les pilgrims qui se sont installés dans les colonies de Nouvelle Angleterre étaient réputés pour leur profonde foi et la traversée de l’Atlantique est réputée pour sa dangerosité. Culturellement parlant, c’est au dix-neuvième siècle que la figure paternelle et protectrice évolue: en 1822, le pasteur Clement Clarke Moore écrit un poème pour enfant en hommage à « Saint Nick ». Tout y est: le traîneau tiré par des rennes, les clochettes, la figure joviale qui passe de toit en toit – difficile à croire que c’était Odin le dieu de la foudre nordique qui tenait ce rôle plus d’un millénaire en arrière ! En France, il y a aussi un personnage similaire: le Bonhomme Hiver ou Bonhomme Janvier: il a déjà une longue barbe blanche… Ironiquement, si Saint Nicolas est un personnage qui a pour but de remplacer le folklore païen par une figure chrétienne, ce qui deviendra au bout de quelques décennies le Père Noël est le résultat d’une laïcisation de ce même Saint Nicolas.

Un personnage Made in USA. Toujours est-il que c’est outre-Atlantique que le personnage se développe petit à petit… Inspiré par le poème de Moore, l’illustrateur Thomas Nast l’imagine habitant au pôle nord. Après tout, on ne savait rien de cet endroit, donc rien ne prouvait qu’il n’y vivait pas réellement … Il est à noter que Nast lui donne des habits d’à peu près toutes les couleurs. Le rôle de Coca Cola reste important même si la compagnie de boisson gazeuse n’a pas inventé le personnage folklorique de toute pièce: l’illustrateur Haddon Sundblom, d’origine suédoise, est celui qui définit une bonne fois pour toute l’apparence du personnage, notamment en y associant définitivement la couleur rouge. L’idée était d’associer la boisson fraîche avec l’hiver: pari réussi puisqu’encore aujourd’hui le Père Noël est associé à la marque dans l’opinion publique, et ce depuis les années 30 …

Ferdinand Chenot