Cocorico : v’la le casting bleu-blanc-rouge

La semaine dernière, nous avons vu ensemble les plus gros castings de l’histoire d’Hollywood. Aujourd’hui, soyons chauvins et fiers de nos acteurs puisque l’on va s’intéresser aux castings XXL du cinéma français. C’est parti pour le top 5, sans ordre de préférence, des films aux plus grosses têtes d’affiche (selon la rédaction évidemment).

Les Visiteurs 

Afficher l’image source
Christian Clavier et Jean Réno forment l’un des duos les plus iconiques du cinéma français cf RottenTomatoes

On l’oublie souvent mais le casting des Visiteurs est une merveille. Derrière son comique absurde et ridicule se trouvent des acteurs aussi bons les uns que les autres. Christian Clavier dans le rôle de Jacquouille et Jean Réno dans celui de Godefroy forment l’un des duos les plus réussis du grand écran. Une association loufoque mise en valeur par la performance d’une Valérie Lemercier césarisée et d’Isabelle Nanty et Marie-Anne Chazel. On retrouve également Didier Bénureau et Christian Bujeau, deux habitués des comédies françaises.

Les Tontons Flingueurs 

L’élégance à la française. En 1963, Georges Lautner à l’excellente idée de rassembler le gratin du cinéma français dans une seule production. Se crée alors le gang le plus mémorable que la pellicule tricolore ait connu. Dans les premiers rôles, deux mastodontes : le charismatique Lino Ventura supplée de l’irremplaçable Bernard Blier. Avec ces deux hommes, rien ne peut rater, d’autant plus quand est ajouté l’humour et la malice de Claude Rich (qu’on retrouvera tout à l’heure) et Venantino Venantini. Sans oublier le charme de l’actrice allemande Sabine Sinjen.

Le Père Noël est une ordure 

Afficher l’image source
Thierry Lhermite, Gérard Jugnot et Anémone ont brillé dans Le Père Noël est une ordure cf cinethérapie

On retrouve encore Jean-Marie Poiré à la réalisation, celui-là même qui a supervisé les Visiteurs. Cette fois-ci, le réalisateur dirige une nouvelle fois Christian Clavier mais également toute la troupe du Splendid. Véritable institution de la comédie française, le collectif s’est créé sa légende, à tel point que chaque membre est une star à part entière. Avec la série des Bronzés, Papy fait de la Résistance ou Nuit d’Ivresse, tous les films pourraient être dans cette liste. Mais il fallait faire un choix et Le Père Noël est une ordure est un bijou, poli par un Thierry Lhermitte au sommet de son art. Avec lui, Anémone, Gérard Jugnot, Michel Blanc, Josiane Balasko et Marie-Anne Chazel complète une affiche bien trop remplie. 

Les petits mouchoirs

Qu’on aime ou non ce film, on doit reconnaître que la brochette d’acteurs a de la gueule. Réalisé par Guillaume Canet, le cinéaste a décidé de ramener tous ses potes sur le plateau. Résultat ? Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Marion Cotillard, François Cluzet, Gilles Lafitte et Benoît Magimel … Rien que ça. L’histoire raconte les vacances d’une bande de potes après un drame : salué par certains, rejeté par d’autres, à vous de vous faire votre opinion.

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

Gérard Depardieu, Christian Clavier, Claude Rich et Jamel Debbouze sur le tournage du film cf radiofrance

S’il devait y avoir un numéro un, il serait ici. Considéré par beaucoup comme la meilleure comédie française de tous les temps, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre est l’un des rares films à faire l’unanimité en France. Drôle, brillant, fidèle … C’est un sans-faute signé Alain Chabat. Acteur et réalisateur, il a entraîné dans sa folie une multitude, que dis-je, une péninsule d’acteurs. La bande des gaulois est représenté par Christian Clavier (encore là celui-là), Gérard Depardieu et Claude Rich, accompagné par un Jamel Debbouze excellent en Numérobis. Du côté des romains, Alain Chabat et Dieudonné sont au rendez-vous pour obéir aux ordre de la somptueuse Cléopâtre, jouée par Monica Bellucci. Outre ces quelques noms, Edouard Baer nous gratifie également d’un monologue de génie, égalant le discours mémorable d’Amonbofis joué par Gérard Darmon. Mais ce n’est pas tout, Isabelle Nanty(lle) livre une performance remarquable en Itinéris tout comme Jean-Paul Rouve (Antivirus, il s’appelle Antivirus). En ce qui concerne les caméos, on peut saluer Emma de Caunes, Marina Foïs, Omar Sy et Mathieu Kassovitz. Sans oublier l’intervention décisive de Jean-Pierre Bacri dans le rôle de la langouste. Bref, on aurait de quoi faire 80 films avec ce casting-là.

Voilà, c’est la fin de ce petit top 5, nous tenons à ajouter que cette liste est bien évidemment subjective et que d’autres films auraient mérité d’être là. On pense notamment aux Gendarmes à Saint-Tropez, à la Grande Vadrouille, l’Auberge Espagnole, Léon, le Dîner de cons, cette horreur d’Alad’2, le Grand bain …

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui et à une prochaine fois pour un nouveau top !

Louis Bouchard