Chloé Trespeuch est devenue vice-championne olympique de snowboard cross à Pékin

Chloé Trespeuch s’empare de l’argent lors de l’épreuve de snowboard cross de ces JO de Pékin. L’autre Française engagée, Julia Pereira de Sousa Mabileau, termine quant à elle cinquième.

Après des qualifications tout en maitrise, Chloé Trespeuch s’empare de la médaille d’argent lors de la grande finale. La Savoyarde termine derrière l’Américaine Lindsey Jacobellis, sextuple championne du monde. La Canadienne Meryeta Odine complète le podium. Il s’agit de la deuxième médaille olympique pour la Française, qui avait créé la surprise à Sotchi en 2014 en s’emparant de la breloque de bronze.

Julia de Sousa, éliminée en demi-finale s’empare de la cinquième place. Les places sont inversées par rapport aux précédents Jeux olympiques. En 2018, Julia de Sousa terminait sur la deuxième marche du podium alors que Chloé Trespeuch accrochait une cinquième place. Très heureuse au micro de France TV après sa course, Chloé Trespeuch revient sur sa performance : « C’est un tourbillon d’émotion. Cette médaille récompense tout le travail accompli, le travail d’équipe également. Je suis très contente de ce que j’ai produit aujourd’hui. Malgré tout, l’objectif était l’or.» Actuellement deuxième de la Coupe du monde de snowboard cross, c’est la régularité de la Française qui est aujourd’hui récompensée. Le traumatisme de Pyeonchang, où elle visait l’or, est désormais derrière elle. 

Julia Pereira de Sousa Mabileau chassée

Chute fatale. La deuxième tricolore engagée n’a pas eu la même chance lors de sa demi-finale. Après un contact avec une autre concurrence, Julia Pereira de Sousa Mabileau est sortie du parcours et n’a pas pu se battre jusqu’au bout. Pourtant en tête de course, la médaillée d’argent de Pyeonchang a été bousculée par l’Australienne Belle Brockhoff, la poussant à la chute. Manon Petit-Lenoir et Alexia Queyrel, également au départ, ont été éliminées dès les huitièmes de finale. La France compte désormais 6 médailles, dont 5 en argent, après cette course.

Amélie Desjuzeur