Expatriés en Ukraine : Jusque jeudi, tout allait bien … 

Ces dernières semaines, près de 175 000 soldats russes ont été déployés le long de la frontière ukrainienne. Hier jeudi, les militaires russes ont franchi la frontière et les bases aériennes ukrainiennes ont été bombardées. La situation est très inquiètante. Malgré tout, les expatriés français en Ukraine restaient positifs (*).

“Je voulais venir en Ukraine avec des amis mais on me l’a déconseillé, qu’en dîtes-vous ?” Sur le groupe Facebook “Les Français à Kiev”, Julien D s’interroge. “J’ai vu que le Japon demandait à ses expatriés ukrainiens de rentrer au pays, mais que se passe-t-il là-bas, est-ce si grave ?” En commentaire, les réponses sont unanimes : “Tout est normal, aucun problème” affirme Polina V, “désinformation comme d’habitude, ici tout va bien” ajoute Jacky Lebas, originaire de Boulogne sur Mer.

“Quoi qu’il se passe, je resterai”

Originaire de Boulogne sur Mer, Jacky Lebas s’est parfaitement adapté à la vie ukrainienne, cf Jacky Lebas 

Reporter expatrié à Jytomir depuis 3 ans,  il assure : « L’Ukraine est un pays paisible, la population ne se préoccupe pas de ce genre de problèmes.” Sourire aux lèvres, il salue les enfants qui jouent dans la neige : « Hier, des blindés et un millier de fantassins passaient sous ma fenêtre, pourtant je ne suis pas inquiet.” 

Installé à Kiev depuis 2 ans, Jeremycius Ernoukaitis tient le même discours : « En France, on a l’impression que la guerre va éclater … ici nous ne sommes pas à ce stade là.” Une sérénité qui n’est pas partagé par tous les secteurs : “l’entreprise de ma copine souhaite délocaliser les locaux dans l’Ouest, pour s’éloigner de la frontière, souffle Jeremycius, la présence de soldats russes à 150 kilomètres n’est pas très rassurante, on se dit qu’en une journée ils sont à Kiev.” Un cas de figure que n’envisage pas Jacky Lebas, le Boulonnais est catégorique : “Quoi qu’il se passe, je resterai.” 

Louis Bouchard

(*) Cet article a été rédigé avant le franchissement de la frontière avec l’Ukraine par des troupes russes.