Owen Wilson : l’ovni d’Hollywood 

Le 9 février sortait à l’écran Marry Me, le dernier film de la reine de la comédie romantique, Kat Coiro. Pour son retour, la réalisatrice a misé sur un duo assez surprenant composé de Jennifer Lopez, oui … J.Lo, et du charmant Owen Wilson.

Alors c’est assez rare qu’on évoque les romcoms ici, encore plus que l’on s’attarde sur un acteur en particulier, mais là, justement, cet acteur est particulier. Nez de travers, vulgaire et classe, drôle et pinçant, Owen Wilson est un ovni complet. Capable de passer du navet le plus ridicule au chef d’œuvre le plus brillant. Acteur fétiche de Wes Anderson et acolyte de Ben Stiller, bienvenue dans la rétrospective de l’une des carrières d’acteurs les plus incompréhensibles de tout Hollywood. 

Wes side story

Owen Wilson et Wes Anderson ont collaboré dans 7 films du réalisateur, cf looper.com

Notre histoire commence dans les universités de Dallas, le jeune Owen Cunninghman Wilson est alors étudiant en lettres. Sa mère, Laura Wilson, est une photographe de renom, qui va rapidement l’introduire dans l’univers artistique. Mais ce n’est pas derrière la caméra qu’Owen se plaît, non, c’est derrière un clavier ou sur la scène. 

En 1988, alors qu’il finit ses études, il rencontre un jeune homme très singulier. Look original, humour très britannique, les deux hommes s’entendent à merveille et, de leur amitié, naît un court-métrage. C’est ainsi que, bras dessus, bras dessous, Owen Wilson et Wes Anderson présentent leur première réalisation : Bottle Rocket. Salué par le public, le film confirme ce que tout le monde pensait, c’est deux gars ont du talent. 

Bottle Rocket connaît un tel succès qu’il est adapté en long-métrage en 1996 avec Wes Anderson en réalisateur et co-scénariste, et Wilson en acteur principale et, devinez quoi, co-scénariste. 

Le succès arrive alors en 1998 quand le blondinet décroche un rôle dans le film de Michael Bay, Armageddon. Il se fait remarquer et continue de jouer des seconds rôles dans des films plutôt comiques. 

Nanard ou chef d’œuvre ? 

Mais la révélation vient réellement d’ une rencontre avec Ben Stiller. Se crée alors un duo burlesque entre un Stiller souvent au premier rôle et un Wilson dans la peau du meilleur ami un peu niais et débile. La sauce prend, à tel point que les deux hommes incarnent Starsky et Hutch en 2005. 

Toute cette série de film avec Ben Stiller met en lumière le talent comique de l’acteur, qui excelle par sa nonchalance naturelle. C’est alors que les réalisateurs vont se rendre compte de quelque chose, il pourrait être bon dans les comédies romantiques. 

Commence alors une flambée de romcom où l’acteur est systématiquement le mari un peu paumé d’une femme qui s’entend mal avec son père. Un running gag qui va donner des navets comme Meet The Fockers mais aussi des chefs d’œuvres comme Midnight in Paris de Woody Allen en 2011.

C’est justement ça qui est intéressant chez l’acteur, cette capacité à adapter son jeu tout en gardant sa personnalité, et ce quelque soit le film. Ses personnages de Midnight In Paris et de Meet The Fockers n’ont rien à voir et pourtant, on jurerait qu’ils ont tout en commun, tant l’acteur incarne par sa personnalité le rôle.

Aujourd’hui, difficile de classer Owen Wilson. Scénariste et acteur de cinéma d’auteur comme personnage principal de nanar, il alterne le brillant et ridicule avec panache. 

Louis Bouchard