Quelles sont les origines de Mardi gras ?

Mardi gras est une fête fixée chaque année 47 jours avant Pâques. En 2022, mardi gras a lieu le 1er mars. Cette journée clôture la période des carnavals, avant l’entrée dans la période du carême.

La fête de mardi gras marque le dernier jour du carnaval avant de rentrer dans la période du carême.

La fête de mardi gras arrive à la période dite des sept jours gras. Cette période des jours gras précède l’arrivée du carême. Le jour de mardi gras constitue l’apothéose du carnaval. Ce terme de carnaval provient du latin « carnis levare », signifiant « ôter la viande ». Lors de mardi gras, les adultes se travestissent pour profiter des plaisirs de la fête. Ils endossent des rôles inhabituels, comme s’habiller en femme. Ce jour-là, masques et déguisements sont également au rendez-vous. Il s’agit donc d’un véritable bouleversement des codes sociaux à cette occasion.

Une fête païenne issue de l’Antiquité Romaine

Au départ, le mardi gras est une fête païenne Romaine, datant de l’Antiquité. Elle célèbre la fin de l’hiver. Elle annonce les calendes de mars, période pendant laquelle les interdits sont transgressés et les déguisements autorisés. Ce jour fait référence au dernier repas gras, pris avant le carême.

Jusqu’au XVIIIème siècle, on ne parlait pas de mardi gras, mais plutôt de dimanche gras ou bien de lundi gras. La fête de mardi gras est ensuite christianisée pour marquer l’entrée dans la période du carême, qui commémore les 40 jours passés par le Christ dans le désert. Mardi gras précède donc le mercredi des cendres, jour d’entrée dans la période pascale.

Une fête célébrée dans le monde entier

La fête de mardi gras est surtout célébrée dans les pays catholiques et orthodoxes. Dans les pays anglo-saxons, certains protestants ont un équivalent de cette tradition avec le « shrove Tuesday », traduit littéralement comme « mardi de l’absolution ».

Lors de mardi gras, on peut manger de tout, mais surtout des aliments riches. Il est pour coutume de manger des crêpes, des gaufres ou encore des beignets. Il faut donc se faire plaisir avant l’entrée dans une période moins faste.

André Louis Masquelier